La vie de vos entreprises L'édition éco des Infos du Pays Gallo 2019-09-19T21:06:04Z https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/feed/atom/ WordPress infosgallo <![CDATA[Josselin-Molac-Missiriac. Comment Fabien a réussi sa reconversion grâce au Greta]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55772 2019-09-19T21:06:04Z 2019-09-19T21:06:04Z   L’un a trouvé son nouveau métier, l’autre a résolu son problème d’emploi… Cet exemple de reconversion réussie est l’occasion de mettre l’accent sur une filière sans doute méconnue, celle de la formation continue des adultes, assurée par le réseau des Greta. Se former tout au long de sa vie, changer de métier, s’adapter, c’est ... lire la suite

L’article Josselin-Molac-Missiriac. Comment Fabien a réussi sa reconversion grâce au Greta est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
 

De gauche à droite, Samuel Charles, formateur au lycée Ampère de Josselin, Anthony Rival, artisan électricien à Molac et Fabien Delorozoy

L’un a trouvé son nouveau métier, l’autre a résolu son problème d’emploi… Cet exemple de reconversion réussie est l’occasion de mettre l’accent sur une filière sans doute méconnue, celle de la formation continue des adultes, assurée par le réseau des Greta. Se former tout au long de sa vie, changer de métier, s’adapter, c’est le concept de la société moderne qui correspond bien à l’évolution des mentalités. Mais la réponse n’est pas toujours simple à trouver…

C’est par exemple le hasard d’une conversation qui a permis Fabien Delorozoy de Missiriac de faire d’une vague idée, un projet professionnel. “J’aimerai bien faire autre chose..;”, lance-t-il un  jour lors d’une discussion informelle. “Et pourquoi pas électricien?”, lui rétorque son interlocuteur. Samuel Charles sait de quoi il parle. Il est formateur référent du Greta au lycée Ampère de Josselin et prépare des CAP électriciens. Passer d’assistant vétérinaire à électricien, le fossé peut paraître large, mais passé le moment de surprise, la réponse tombe. “Et pourquoi pas?”.

Le 24 septembre 2018, Fabien intègre la formation qui comprend une formation au sein du Lycée Ampère de Josselin et deux stages en entreprises. Là encore c’est grâce au réseau de Samuel Charles que Fabien trouve son premier patron, Anthony Rival, un artisan électricien de Molac. “C’était pour moi un avantage de prendre un stagiaire adulte qui a par conséquent une certaine autonomie, le sens des responsabilités”, explique ce dernier.

En juin, Anthony Rival se trouve confronté à un besoin de main-d’oeuvre. “Je savais que j’aurai besoin de recruter quelqu’un. Or, on ne trouve actuellement aucun candidat dans notre métier sur le marché de l’emploi. Il fallait absolument que j’anticipe et je me suis appuyé sur l’expérience que j’avais vécue avec le Greta. Il me fallait quelqu’un d’opérationnel très rapidement. J’ai immédiatement pensé à Fabien pour lui proposer un CDD…”.

Et aujourd’hui l’ancien assistant vétérinaire pose des prises, tire des câbles et raccorde des tableaux électriques sur un chantier d’Antony Rival. “Je ne connaissais pas du tout les métiers du bâtiment, mais je m’y sens bien. Je pense avec le recul, que j’ai bien fait de m’engager dans cette reconversion”, analyse Fabien.

“Le Greta, c’est vraiment l’école de la 2è chance et les gens la connaissent mal. Nous sommes le service de formation continue de l’Education Nationale. Il s’adresse aux personnes qui ont entre 19 et 52 ans qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences, amorcer un virage dans leur carrière professionnelle. L’accès à ces formations est très simple puisqu’il suffit que les candidats s’adressent directement à nous. On se charge ensuite de les guider pour faire valider leur projet. La seule chose qui est vraiment essentielle, c’est la motivation personnelle. C’est donc une véritable opportunité de trouver un emploi dans un métier que le candidat aura lui-même choisi. On dispose d’un important catalogue de formation qui est établi en fonction des besoins réels du bassin d’emploi. C’est l’assurance d’avoir un débouché”, développe Samuel Charles. Cette filière fait partie du QUALIF’Emploi, Programme Bretagne Formation, et ses formations sont financées par la Région Bretagne pour les personnes en recherche d’emploi qui peuvent être rémunérées.

Il s’agit donc d’un véritable bon plan pour l’emploi. Et il y a des places disponibles. Car paradoxalement certaines filières sont boudées par les candidats. C’est le cas de ce CAP électricien qui -comme plusieurs autres secteurs- peine à trouver des stagiaires. Au point que la prochaine session a été reculée de quelques jours et débutera le 14 octobre. “Ca correspond à ce que constatent les employeurs sur le terrain, mais c’est difficile à comprendre. Car le métier d’électricien, cela suppose de travailler dans des domaines innovants et plutôt enrichissants comme la domotique. Et c’est un métier qui est tout a fait accessible aux femmes”, souligne Hélène Cardiet, chargée de communication du Greta de Bretagne sud.

A bon entendeur!

Contact:

Lieu de formation: lycée Ampère, rue Guethennoc à Josselin

Greta Bretagne sud, tel: 02.97.25.37.17.

Sophie Gaborieau: sophie.gaborieau@ac-rennes.fr

Evelyne Annie: greta.agpontivy@ac-rennes

L’article Josselin-Molac-Missiriac. Comment Fabien a réussi sa reconversion grâce au Greta est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Artisanat. Une exposition pour valoriser les Répar’Acteurs]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55765 2019-09-17T17:59:31Z 2019-09-17T17:59:31Z Réparer plutôt que jeter… C’est autour de cette idée que sont nés les Répar’Acteurs. Ce sont de vrais professionnels qui exercent dans diverses spécialités (cordonniers, horlogers, réparateurs d’électroménagers, de cycles, de matériels informatiques…) et dont le métier est de faire revivre des matériels endommagés. Plus qu’un métier, c’est un véritable engagement en faveur de l’économie ... lire la suite

L’article Artisanat. Une exposition pour valoriser les Répar’Acteurs est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Réparer plutôt que jeter… C’est autour de cette idée que sont nés les Répar’Acteurs. Ce sont de vrais professionnels qui exercent dans diverses spécialités (cordonniers, horlogers, réparateurs d’électroménagers, de cycles, de matériels informatiques…) et dont le métier est de faire revivre des matériels endommagés. Plus qu’un métier, c’est un véritable engagement en faveur de l’économie circulaire qui connait un véritable succès. En 3 ans plus de 500 professionnels se sont engagés dans cette voie en Bretagne sous le label “Répar’Acteurs”. Dans le Morbihan, ils sont plus d’une centaine.

Remettre en état de marche un appareil en panne, cela demande un sacré savoir-faire. Ces artisans Répar’Acteurs sont donc des professionnels chevronnés qui font le choix d’une démarche environnementale. Chaque français jette en moyenne 16 à 20 kg d’objets et d’équipements par an, selon l’ADEME. Un chiffre qui donne la mesure de la tache à accomplir pour limiter nos rejets avec toutes les conséquences positives que cela peut avoir pour la planète. Beaucoup de citoyens ont compris que dans ce domaine, chaque geste compte et que chacun à son niveau peut apporter sa pierre à l’édifice et ont entrepris de modifier leur comportement en matière de consommation notamment.

D’autant que ce choix de faire réparer débouche sur la création d’activités et d’emplois de proximité. En Bretagne le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat accompagne ces Répar’Acteurs dans leur démarche avec le soutien de l’ADEM et de la région. Un annuaire régional dédié les répertorie tous sur le site internet de la chambre régionale des Métiers afin de faciliter le travail de recherche des clients potentiels. L’actualité de ce réseau est également diffusé sur une page Facebook dédiée.

Enfin, une exposition photo itinérante a été constituée au niveau régional pour mettre en valeur ces Répar’Acteurs. Elle est mise gratuitement à la disposition des EPCI (communautés de communes), afin de promouvoir cette nouvelle filière porteuse d’avenir. Ce mardi en fin de matinée, Michel Aoustin, le président de la Chambre de Métiers du Morbihan a présenté cette exposition itinérante à des élus qui peuvent d’ores et déjà la réserver. Elle est disponible jusqu’à la fin 2020.

Ecoutez les explications du président et les témoignages de deux Répar’Acteurs dans notre vidéo ci-dessous.

Pratique:

Prêt pour un mois maximum.

Contact: CMA 56, service économique, service.economique@cma-morbihan.fr

L’article Artisanat. Une exposition pour valoriser les Répar’Acteurs est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Ploërmel-Guer. Le réseau informel, mais efficace, des TPE]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55758 2019-09-06T09:19:31Z 2019-09-06T09:19:31Z Le sculpteur du pays de Ploërmel très connu, Michaël Thomazo, une agente immobilière, une ostéopathe, une écrivaine, une cheffe à domicile… Mais qu’est-ce qui pouvait bien réunir tous ces professionnels aux parcours très différents mardi soir dans une salle de la mairie de Campénéac? C’est d’abord et avant tout une actrice du monde économique local, ... lire la suite

L’article Ploërmel-Guer. Le réseau informel, mais efficace, des TPE est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Le sculpteur du pays de Ploërmel très connu, Michaël Thomazo, une agente immobilière, une ostéopathe, une écrivaine, une cheffe à domicile… Mais qu’est-ce qui pouvait bien réunir tous ces professionnels aux parcours très différents mardi soir dans une salle de la mairie de Campénéac? C’est d’abord et avant tout une actrice du monde économique local, Marie-Christine Denis. Un milieu économique avec lequel elle a pris un peu de recul mais dont elle garde la passion et… l’expérience. Et puis, l’autre élément fédérateur de cette réunion, c’est la taille des entreprises représentées: des TPE. Les TPE, ce sont pour reprendre la définition de l’INSEE, les Très Petites Entreprises, c’est à dire des entreprises qui emploient moins de 10 salariés et réalisent un chiffre d’affaire inférieur à 2 millions d’euros, que l’on appelle aussi les micro-entreprises.

Ces TPE représentent une part importante du tissu économique français mais sont souvent assez isolées. L’isolement est un problème dont souffrent les chefs d’entreprises quelles que soient leur taille. Ce n’est pas un hasard si on voit apparaître des clubs d’entreprises dont l’objectif est justement de permettre aux chefs d’entreprises d’échanger et de partager leurs expériences et leurs difficultés communes. Mais pour les TPE, cet isolement est sans doute encore plus prégnant et plus difficile à rompre.

Les TPE de Guer et du Pays de Ploërmel ont trouvé avec Marie-Christine Denis un élément fédérateur, une conseillère expérimentée. Ne cherchez pas à comprendre la logique qui a permis la création d’un réseau informel unissant ces TPE locales. Il n’y en a pas. Le fil conducteur c’est le bouche-à-oreille qui a fait naître ce groupement qui n’a pas de nom, ni de structure juridique. Une organisation qui donne paradoxalement au terme “informel” une dimension fédératrice.

Mais il y a quand même un point commun: Marie-Christine Denis, toujours prête à écouter, à comprendre, à relativiser tel ou tel problème pour qu’une solution soudain s’impose comme une évidence. “Il y a toujours une solution, quelque chose de mieux à trouver. Moi, ce qui me plait dans ces rencontres c’est de voir que mon expérience peut servir à d’autres…”, s’enthousiasme Marie-Christine Denis. Au fil des mois, l’existence de ces échanges a fait des émules et la nécessité de créer des lieux de rencontre a vu le jour. C’est ainsi que les micro-entrepreneurs du Pays de Ploërmel de ce réseau se rencontrent le 2è jeudi du mois à la salle des associations de Campénéac et le 4è jeudi du mois pour ceux du pays de Guer au Grenier numérique de Guer. Deux fois par an, ils se donnent tous rendez-vous pour un dîner commun, comme ce fut le cas, mardi pour marquer la rentrée. Pas de thème particulier pour la soirée, juste le plaisir de se retrouver pour discuter. Mais c’est parfois au détour d’un banal échange “informel” que se construisent des projets d’avenir.

Contact: Marie-Christine Denis: 06.63.27.63.57.

L’article Ploërmel-Guer. Le réseau informel, mais efficace, des TPE est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Ploërmel. Le site des Gourmandises de Brocéliande double sa production et recrute]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55748 2019-07-29T11:57:43Z 2019-07-29T11:55:44Z Le site « Les Gourmandises de Brocéliande » à Ploërmel recrute. Fort d’une cinquantaine de salariés, il double sa superficie afin de mettre en place une troisième ligne grande capacité. À la clé, l’augmentation des volumes annuels de production dès 2020. La future chaîne de production sera équipée de technologies de pointe, elle sera largement ... lire la suite

L’article Ploërmel. Le site des Gourmandises de Brocéliande double sa production et recrute est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Le site « Les Gourmandises de Brocéliande » à Ploërmel recrute. Fort d’une cinquantaine de salariés, il double sa superficie afin de mettre en place une troisième ligne grande capacité. À la clé, l’augmentation des volumes annuels de production dès 2020. La future chaîne de production sera équipée de technologies de pointe, elle sera largement automatisée et ergonomique. “Dans la perspective de sa mise en production, le site ouvre à Ploërmel une dizaine de postes dont principalement des postes de conducteur de ligne et de conducteur de machines”, souligne l’entreprise dans un communiqué.

Ploërmel : des recrutements soutenus par des formations

Neuhauser (*) recrute une dizaine de conducteurs de machines et de ligne, deux postes ouverts à tous et en 3×8. Titulaires du Bac ou d’un BTS, les candidats à ces postes seront recrutés en CDI. Le plan de montée en charge prévoit le recrutement d’une dizaine de personnes supplémentaires dans un délai d’un an. Les nouveaux salariés intégreront une équipe jeune et dynamique, au sein d’une structure à taille humaine.

Le site de Ploërmel met en place des actions de formation interne menées par des collaborateurs habilités au tutorat, pour guider les nouveaux salariés dans leur travail.

Élargir les gammes de produits pour la France et l’export

Le site de Ploërmel réalise des beignets fourrés surgelés dans divers formats qui rencontrent un grand succès auprès des consommateurs. L’outil de production étant désormais saturé, Neuhauser lance une nouvelle ligne de production capable d’élargir la gamme des produits proposés à ses clients. La capacité de production sera doublée pour répondre aux attentes du marché tant en France qu’à l’international.

Les beignets fabriqués à Ploërmel sont des produits festifs, élaborés à partir des meilleurs produits issus des régions françaises : farine et œufs frais locaux, pommes du Val de Loire ou abricots de Provence (AOP).

Comment postuler

Vous souhaitez postuler à l’un de ces postes? Voici où vous devez vous adresser:

Service des Ressources Humaines

Les Gourmandises de Brocéliande

NEUHAUSER

ZI de Camagnon

56800 PLOERMEL

lchauvet@soufflet.com

 

(*)À PROPOS DE NEUHAUSER

Au sein de la filière blé du groupe SOUFFLET, Neuhauser est un acteur majeur du secteur de la Boulangerie Viennoiserie Pâtisserie en France et au Portugal, avec Panpor. L’entreprise conçoit, fabrique et distribue une large gamme de produits en :

– boulangerie : pains crus, pains précuits sur filet, pains précuits sur sole, pains spéciaux ;

– viennoiserie surgelée, prête à pousser, ou pré-poussée ;

– viennoiserie fraîche : pains au lait, brioches ou chinois, ;

– pâtisserie : beignets, Pastel de Nata.

Expert de la mise en marché de son offre, Neuhauser est organisé pour servir la Grande Distribution, la Restauration Hors Foyer, les terminaux de cuisson et la distribution spécialisée en France, en Europe et dans le monde. Elle développe également ses marques propres dont le Petit Français. L’entreprise réalise 44% de son chiffre d’affaires hors de France et emploie 2001 personnes sur 13 sites de production en France et au Portugal.

 

L’article Ploërmel. Le site des Gourmandises de Brocéliande double sa production et recrute est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Morbihan. Le département honore ses 3 Meilleurs Ouvriers de France]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55737 2019-07-09T18:49:01Z 2019-07-09T18:49:01Z Ils ont le privilège de faire désormais partie du club très fermé des MOF, autrement dit des Meilleurs Ouvriers de France. Thom de Corbie dans la catégorie « prêt à porter, robe du soir », Yvonne Daniel dans la catégorie « broderie main option couleur » et Mickaël Rault dans la catégorie « art floral ... lire la suite

L’article Morbihan. Le département honore ses 3 Meilleurs Ouvriers de France est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Ils ont le privilège de faire désormais partie du club très fermé des MOF, autrement dit des Meilleurs Ouvriers de France. Thom de Corbie dans la catégorie « prêt à porter, robe du soir », Yvonne Daniel dans la catégorie « broderie main option couleur » et Mickaël Rault dans la catégorie « art floral » peuvent désormais arborer le fameux col bleu-blanc-rouge symbole de ce titre très envié qui illustre des qualités professionnelles hors normes. Tout est fait d’ailleurs pour que ce titre conserve sa valeur. Ce n’est pas un hasard si les MOF sont reçu par le Président de la République. lors de ce 26è concours la Bretagne compte 6 MOF dont 3 sont des morbihannais, déjà très connus. Yvonne Daniel est même la doyenne nationale des MOF, Mickaël Rault, ce fleuriste de Pontivy a déjà obtenu des titres mondiaux. Quand à Thom de Corbie il a déjà été lauréat du concours général en 2008 et il est seulement le 7è à obtenir le titre de MOF dans sa catégorie depuis 100 ans. Et Thom de Corbie n’est pas un inconnu pour les habitants du secteur de Ploërmel. C’est lui qui avait présenté les robes de mariés -c’est sa spécialité- lors du salon organisé l’an dernier par la toute jeune association des commerçants du quartier des Remparts de Ploërmel. Il a même eu le privilège d’être sélectionné pour réaliser les robes de Miss Bretagne puis celles du gala Miss France.

Le conseil Départemental du Morbihan a organisé tout spécialement pour eux une cérémonie au domaine de Kerguéhennec afin de leur rendre hommage et à travers aux à l’excellence professionnelle, présidée par Yannick Chesnais vice-président du conseil départemental et à laquelle participaient plusieurs conseillers départementaux ainsi que le sous-préfet de Pontivy-Ploërmel.

Revivez cette cérémonie en vidéo et découvrez le parcours de ces trois professionnels d’exception.

L’article Morbihan. Le département honore ses 3 Meilleurs Ouvriers de France est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
1
infosgallo <![CDATA[St-Laurent-sur-Oust. Qui veut reprendre le Tono du Village?]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55732 2019-06-25T09:09:37Z 2019-06-25T09:09:37Z SOS Village, Le bon Coin une bonne dizaine d’agences spécialisées… Rien n’y fait. Tony n’arrive pas à vendre son fond de commerce. Et pourtant, le Tono du Village, c’est une affaire qui marche avec des comptes dans le vert et une clientèle fidèle. Bar, dépôt de pain, vente de journaux, alimentation de dépannage et un ... lire la suite

L’article St-Laurent-sur-Oust. Qui veut reprendre le Tono du Village? est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

SOS Village, Le bon Coin une bonne dizaine d’agences spécialisées… Rien n’y fait. Tony n’arrive pas à vendre son fond de commerce. Et pourtant, le Tono du Village, c’est une affaire qui marche avec des comptes dans le vert et une clientèle fidèle. Bar, dépôt de pain, vente de journaux, alimentation de dépannage et un restaurant qui sert une trentaine de couverts par jour avec un équipement récemment rénové. Niché dans un village de caractère à Saint-Laurent sur Oust, offre par ailleurs une qualité de vie appréciable. De plus, pour faciliter la vente, les commerçants ont sérieusement baissé le prix de vente du fond (80 000 euros), bien en deça de sa valeur réelle…

Le vrai problème c’est que ce dernier commerce de village n’a suscité… aucune candidature à la reprise! Ce n’est pas un cas isolé. Et la réponse à ce phénomène ne relève sans doute pas de la simple logique commerciale mais plutôt du phénomène de société. Car ces difficultés de reprise sont rencontrées par de nombreux commerces du secteur -pas seulement en zone rurale-. Elles expriment peut-être un désintérêt général pour des professions qui demandent un fort investissement personnel. On le sait, faire fonctionner un commerce cela représente beaucoup de travail, des journées à rallonge, des congés plutôt rares… Et ces valeurs là ne font plus rêver, surtout dans un bassin qui frise le plein emploi!

Le président de l’OBC Jean-Luc Bléher, le vice-président chargé de l’économie, Alain Launay, le maire de Saint-Laurent, Isabelle Michel, le responsable du pôle économie de l’OBC sont venus au Tono du Village, apporter leur soutien au commerçant et rappeler que des aides financières existent pour faciliter une installation notamment dans le cadre d’une aide au dernier commerce, qui correspond à la situation du Tono du Village.

Si vous avez la fibre commerçante, si vous aimez le contact et n’avez pas peur de vous retrousser les manches…

Contact:

Le Tono du Village:, Tel: 02.97.93.17.91.

Service Développement Economique de l’OBC au 02 97 75 27 28 

 

L’article St-Laurent-sur-Oust. Qui veut reprendre le Tono du Village? est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Pays de Ploërmel. Partenariat renouvelé entre le Crédit Agricole et la plateforme Initiative]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55727 2019-05-31T13:36:13Z 2019-05-31T13:36:13Z Au fil des années, la plateforme Initiative Pays de Ploërmel conforte son rôle central dans la stratégie de soutien aux créateurs ou repreneurs d’entreprises, pour lesquels elle devient un passage obligé dans la mise en oeuvre -et la réussite- de leur projet. Cette plateforme examine les dossiers des candidats qui font l’objet d’une étude rigoureuse. ... lire la suite

L’article Pays de Ploërmel. Partenariat renouvelé entre le Crédit Agricole et la plateforme Initiative est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Au fil des années, la plateforme Initiative Pays de Ploërmel conforte son rôle central dans la stratégie de soutien aux créateurs ou repreneurs d’entreprises, pour lesquels elle devient un passage obligé dans la mise en oeuvre -et la réussite- de leur projet. Cette plateforme examine les dossiers des candidats qui font l’objet d’une étude rigoureuse. Si le dossier est retenu par la commission, alors il reçoit un prêt d’honneur mais surtout, il bénéficie de l’accompagnement d’un parrain désigné par la plateforme, un professionnel aguerri qui pendant 3 ans va aider le porteur de projet a franchir les éventuels obstacles.

Les critères de sélection sont si sérieux qu’au fil du temps, l’attribution d’un prêt d’honneur est devenu un sésame précieux pour décrocher un prêt bancaire, les banques reconnaissant l’expertise du jury de la plateforme en font un critère déterminant de leur soutien. Le Crédit Agricole est même devenu un partenaire actif des plateformes Initiative Morbihannaise, par le biais d’une dotation financière au fonds des prêts d’honneur, par sa présence au sein de la commission d’examen des dossiers ou bien encore en fournissant des parrains aux candidats.  L’implication du Crédit Agricole a d’ailleurs permis à Initiative Bretagne d’étendre son action aux jeunes agriculteurs.

Une mise en commun des expertises qui a donné la preuve de son efficacité. Le Crédit Agricole du Morbihan et les cinq plateformes d’Initiative locale ont d’ailleurs décidé de renouveler leur partenariat pour une nouvelle période de 3 ans. La signature officielle de ce partenariat entre les représentants des deux organismes s’est déroulée, mardi matin dans les locaux de la plateforme ploërmelaise.

L’article Pays de Ploërmel. Partenariat renouvelé entre le Crédit Agricole et la plateforme Initiative est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Electricité. La Bretagne toujours importatrice, les EnR s’envolent]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55718 2019-05-14T15:07:16Z 2019-05-14T14:59:49Z “En 2018, les EnR (électricité d’origine renouvelable) ont fourni 75% de l’électricité produite en Bretagne. Le bilan électrique 2018 de la région s’inscrit ainsi dans la tendance nationale avec une production d’électricité d’origine renouvelable (EnR) en hausse de 12 % grâce à l’installation de nouvelles capacités de production éolienne et solaire et à des conditions ... lire la suite

L’article Electricité. La Bretagne toujours importatrice, les EnR s’envolent est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

“En 2018, les EnR (électricité d’origine renouvelable) ont fourni 75% de l’électricité produite en Bretagne. Le bilan électrique 2018 de la région s’inscrit ainsi dans la tendance nationale avec une production d’électricité d’origine renouvelable (EnR) en hausse de 12 % grâce à l’installation de nouvelles capacités de production éolienne et solaire et à des conditions météorologiques plus propices qu’en 2017. Par ailleurs, la région reste fortement importatrice en électricité”, indique RTE (*) qui présentait ce mardi à Rennes le bilan de la production électrique bretonne.

“Avec 2.9 TWh (ndlr: Térawattheure), la production d’électricité d’origine renouvelable est en hausse de 12% grâce à des conditions de vent plus favorables et à des parcs éolien (+5%) et solaire (+7%) qui continuent de croître. En 2018, les EnR représentent 75% de l’électricité produite dans la région.
Toutes filières confondues, la production en Bretagne a couvert 17% de la consommation régionale, avec un solde importateur de 18.8 TWh. En acheminant l’énergie depuis les régions voisines, le réseau de RTE a pleinement joué son rôle de lien entre les territoires.
Quant à la consommation d’électricité, elle est en légère hausse de 1% par rapport à 2017 à 21.6 TWh, alors que sur la même période, la consommation nationale était stable.

RTE prévoit d’investir 268 M€ à l’horizon 2022

Pour contribuer à la réussite de la transition énergétique, RTE continue d’adapter et de sécuriser le réseau électrique breton. Entre 2018 et 2022, hors raccordement des parcs éoliens en mer, RTE prévoit d’investir 268 M€ dans le réseau de la région. Concernant les parcs éoliens offshores, RTE poursuit le travail de concertation sur le raccordement des éoliennes en mer de St Brieuc et sur les éoliennes flottantes de Groix et Belle-Île dont l’enquête publique a été réalisée en 2018.
Les travaux de raccordement du Cycle Combiné Gaz de Landivisiau devraient démarrer au second semestre 2019. Ils consistent à créer une liaison à 225 000 volts entre le poste électrique existant de La Martyre et le site d’implantation de la centrale, sur la commune de Landivisiau. Inscrit dans le Pacte électrique Breton, le CCG permettra d’assurer la sécurité d’approvisionnement électrique de la Bretagne.

Liaison France-Irlande

Le projet Celtic Interconnector, qui vise à créer une liaison électrique entre la France et l’Irlande, a fait l’objet d’une concertation avec le public entre janvier et avril 2019. La concertation se poursuit avec les acteurs locaux. La prochaine étape est prévue à l’été avec la validation d’un « fuseau de passage ». Ce projet porté par RTE et son homologue irlandais EirGrid répond aux enjeux européens en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique en facilitant l’évolution vers un mix électrique à bas carbone.”

 

(*)RTE, Réseau de Transport d’Électricité, est une entreprise de service. Sa mission fondamentale est d’assurer à tous ses clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adaptée et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent d’en tirer parti pour répondre à leurs besoins, dans un souci d’efficacité économique, de respect de l’environnement et de sécurité d’approvisionnement en énergie. À cet effet, RTE exploite, maintient et développe le réseau à haute et très haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l’électricité entre les fournisseurs d’électricité (français et européens) et les consommateurs, qu’ils soient distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. 105 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens, offrant ainsi des opportunités d’échanges d’électricité essentiels pour l’optimisation économique du système électrique. RTE emploie 8 500 salariés.

 

L’article Electricité. La Bretagne toujours importatrice, les EnR s’envolent est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Pays de Ploërmel. Olmix. Un nouveau directeur pour la Business Unit Plant Care]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55714 2019-04-29T20:16:05Z 2019-04-29T20:16:05Z Depuis 18 mois, avec les acquisitions de PRP et de Micromix ainsi que le rapprochement d’Amendis, Olmix (*) a considérablement développé sa division Plant Care qui devient un pilier majeur de la structure du groupe à côté des divisions Animal Care et Human Care. Afin d’accompagner ce développement international, Hugues Dumas rejoint l’équipe dirigeante en ... lire la suite

L’article Pays de Ploërmel. Olmix. Un nouveau directeur pour la Business Unit Plant Care est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Depuis 18 mois, avec les acquisitions de PRP et de Micromix ainsi que le rapprochement d’Amendis, Olmix (*) a considérablement développé sa division Plant Care qui devient un pilier majeur de la structure du groupe à côté des divisions Animal Care et Human Care. Afin d’accompagner ce développement international, Hugues Dumas rejoint l’équipe dirigeante en tant que directeur de la Business Unit Plant Care et membre du comité de direction du groupe. La structuration de la division et l’intégration des acquisitions récentes en Europe seront les objectifs principaux des mois à venir.
Hugues Dumas travaille depuis 15 ans dans l’agro-industrie. D’abord dans le domaine des semences en production, puis en marketing international et comme manager d’équipes commerciales au sein du groupe Limagrain (Vilmorin & HM.Clause), il a ensuite rejoint la société Tradecorp comme directeur France puis directeur de la performance en Europe. Avant de rejoindre Olmix, Hugues Dumas a été directeur général de la société SDP récemment acquise par Tradecorp.
Sa connaissance des marchés dans un environnement international et son souhait de rejoindre un groupe familial breton ont été des forces importantes dans la décision de recrutement. Ces éléments seront des atouts importants pour accompagner les équipes Olmix Plant Care dans leurs performances.
« C’est une réelle satisfaction de voir notre équipe s’étoffer pour répondre à nos objectifs de structuration et de croissance du groupe. Les enjeux actuels et l’ensemble des projets de développement dans le domaine des algues nécessitent un apport de compétences complémentaires et extérieures au Groupe. Nous gardons le cap en gardant notre dynamique globale et entrepreneuriale. », analyse Jean-Marie Bocher, Directeur International Olmix Group.

(*)Olmix Group : Solutions Alternatives Grâce aux Algues pour la nutrition et la santé
La volonté de fournir des alternatives naturelles aux additifs utilisés dans l’agriculture est à l’origine de la création d’Olmix Group en 1995 à Bréhan, au coeur de la Bretagne (France). En 20 ans, l’entreprise s’est affirmée comme l’un des grands spécialistes mondiaux des biotechnologies marines et de la chimie verte.
Olmix Group apporte des sources naturelles de nutrition et de santé aux plantes, aux animaux et aux Hommes afin de construire une chaîne complète et cohérente alimentation-santé, grâce aux algues !
Olmix Group emploie 910 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros en 2018, dont 80 % à l’exportation. La structure commerciale d’Olmix s’appuie sur un réseau de 28 implantations mondiales qui couvre plus de 100 pays sur les 5 continents. L’entreprise dispose de 12 sites de production en Europe, 1 en Asie et ses innovations naturelles, en phase avec l’évolution des réglementations environnementales dans le monde, en ont fait une référence majeure dans le développement durable.

L’article Pays de Ploërmel. Olmix. Un nouveau directeur pour la Business Unit Plant Care est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Berric. Informatique: il vous conseille et vous dépanne à domicile]]> https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55709 2019-04-14T21:51:38Z 2019-04-14T21:51:38Z Florian Le Théoff, vient de d’installer son entreprise DIP FLOZ 56 à Berric. Dépannage, conseil vente formation sur PC autour de Berric (Déplacement offert jusqu’à 25 minutes au-delà 10 €). Dipfloz56, privilégie le service et la proximité. Ne pas avoir de magasin permet d’être compétitif et de concevoir un projet personnalisé, d’être au plus près ... lire la suite

L’article Berric. Informatique: il vous conseille et vous dépanne à domicile est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
Florian Le Théoff, vient de d’installer son entreprise DIP FLOZ 56 à Berric. Dépannage, conseil vente formation sur PC autour de Berric (Déplacement offert jusqu’à 25 minutes au-delà 10 €). Dipfloz56, privilégie le service et la proximité. Ne pas avoir de magasin permet d’être compétitif et de concevoir un projet personnalisé, d’être au plus près du client et de le guider dans le choix du matériel, des logiciels. « Mon but, c’est de fidéliser ma clientèle, de les accompagner dans l’utilisation de leur matériel informatique. »

Contact:

Dipfloz56 : 06 42 87 92 37
www.dipfloz56.com

L’article Berric. Informatique: il vous conseille et vous dépanne à domicile est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0