La vie de vos entreprises L'édition éco des Infos du Pays Gallo 2018-01-18T11:23:46Z https://economie.lesinfosdupaysgallo.com/feed/atom/ WordPress infosgallo <![CDATA[Ploërmel. Salon de l’emploi: l’intérim, au coeur d’un marché en pleine évolution]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55210 2018-01-18T11:23:46Z 2018-01-18T11:20:07Z Le salon de l’emploi qui se déroule samedi à Ploërmel va rassembler une cinquantaine d’entreprises. Parmi les elles les agences d’Intérim seront largement représentées, parce qu’elles sont nombreuses basées à Ploërmel. Quel rôle jouent-elles sur le marché de l’emploi? Il y a quelques mois, lors d’une visite du Préfet du Morbihan, le directeur de l’usine ... lire la suite

L’article Ploërmel. Salon de l’emploi: l’intérim, au coeur d’un marché en pleine évolution est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
De gauche à droite, Anne Marchand, Solenne Motais et Elodie Gouas, l’équipe de l’agence de Ploërmel

Le salon de l’emploi qui se déroule samedi à Ploërmel va rassembler une cinquantaine d’entreprises. Parmi les elles les agences d’Intérim seront largement représentées, parce qu’elles sont nombreuses basées à Ploërmel. Quel rôle jouent-elles sur le marché de l’emploi? Il y a quelques mois, lors d’une visite du Préfet du Morbihan, le directeur de l’usine JPA de Josselin avait pointé du doigt la main-mise de ces agences d’Interim sur l’emploi local, sorte d’obstacles au recrutement direct d’employés.

Car le bassin d’emploi de Ploërmel est dans une période presque critique en terme d’emplois. Son taux de chômage est si bas, que l’on frôle la situation de plein emploi. Corollaire à cette situation que l’on pourrait penser idéale, les entreprises peinent à recruter notamment dans l’agro-alimentaire mais pas seulement. Le phénomène concerne de nombreux secteurs d’activités que ce soit dans l’industrie ou dans l’artisanat… Nous avons voulu en savoir plus sur la place de l’intérim sur le marché de l’emploi…

Implanté à Ploërmel depuis une dizaine d’années, l’agence Interaction (1) a récemment déménagé pour s’installer non loin de Pôle emploi. Elle sera présente au salon de l’emploi de Ploërmel, ce samedi (voir ci-dessous). “C’est primordial pour nous d’être présent sur une manifestation où on parle d’emploi. Cela permet de se faire connaître, de faire savoir qu’on est présent à Ploërmel C’est un lieu de rencontre…”, explique Elodie Gouas, responsable de secteur de ce groupe Breton. C’est aussi pour cette agence comme pour les autres, l’espoir de trouver des candidats à l’embauche. Car le manque de main-d’oeuvre impacte aussi l’intérim. “On ressent nous-aussi ce manque de profils. On a plus de missions à offrir que de candidats à proposer. C’est aussi un effet du plein emploi. Il y a du travail, c’est certain…” commente Solenne Montais, chargée de recrutement.

L’intérim, un mode de vie

L’interim est-il un frein à l’embauche directe? Elodie Gouas relativise ce reproche, expliquant que finalement l’Intérim, c’est un peu le reflet d’une société dans laquelle les comportements, notamment vis à vis de l’emploi évoluent. “Nous épondons clairement à une demande d’une majorité de candidats à l’emploi mais aussi des entreprises. Celles-ci apprécie ce mode de recrutement parce qu’il leur apporte beaucoup de souplesse, de flexibilité pour s’adapter à un marché dont les règles ont beaucoup changé. Aujourd’hui par exemple, la notion de saisonnabilité a complètement disparu. Les salariés aussi apprécient cette formule. Les gens se sentent bien dans ce système. Ils n’ont plus envie de s’investir dans une entreprise. L’époque où on entrait dans une entreprise pour y faire toute sa carrière est révolue. Ils veulent avoir la liberté de changer, de tester différentes entreprises. L’intérim correspond à un vrai phénomène de société. Nous avons d’ailleurs créé des CDI intérimaires, qui permettent aux salariés de travailler avec les avantages de l’intérim, c’est à dire en passant de missions en missions sans avoir le risque de la précarité, puisque nous leur garantissons le SMIC, pendant une période creuse..”, explique Elodie Montais.

L’avènement des réseaux sociaux

Un autre phénomène dont Anne Marchand, assistante administrative et commerciale de l’agence est le témoin direct : le temps est révolu du défilé incessant des candidats à un emploi. “Nous sommes les témoins d’un véritable changement de mentalité. Les gens ne viennent plus vers nous. Aujourd’hui, tout se fait sur internet et on a du se structurer pour gérer ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur”, analyse Elodie Gouas. “Nous devons aller puiser dans les CVthèques pour chercher des candidats. C’est nous qui devons faire la démarche d’aller vers eux. Ils nous posent des questions via Facebook, dans les commentaires. C’est un paradoxe qui nous gène un peu, parce que nous pensons que le contact direct est essentiel pour bien préparer une candidature, pour répondre du mieux possible aux attentes à la fois des candidats et des entreprises. Mais nous devons nous adapter à cette évolution sociétale”,  constate Solenne Montais.

C’est donc une grande révolution qui s’installe dans le monde de l’emploi et auquel tous les acteurs concernés sont confrontés. Agences d’intérim, pôle emploi resserrent leurs liens pour être plus efficaces. “Nous participons, comme toutes les agences d’interim du secteur à des réunions organisées par Pôle emploi pour expliquer ce que nous faisons face à des groupes de demandeurs d’emplois, nous travaillons directement avec les entreprises pour mettre en place des plans de formation. Car c’est aussi un constat qui s’impose : on a du mal à trouver les compétences qui correspondent aux besoins des entreprises. Nous essayons de déceler des personnes qui soient capables d’évoluer….”, ajoute Elodie Gouas.

Et l’affaire n’est pas gagnée, comme le montre cette expérience. “On a participé à une campagne de recrutement menée par pôle emploi au cours de laquelle 2300 SMS ont été envoyés à des demandeurs d’emplois. On a enregistré 10 retours”.

Salon de la formation

Le Salon de l’emploi et de la formation organisé par Brézéo se déroule ce samedi 20 janvier de 9 h à 13 heures à la salle des fêtes de ploërmel. C’est gratuit, et ouvert à tous. Vous y trouverez une cinquantaine d’interlocuteurs du monde de l’emploi et de la formation prêts à répondre à vos questions. Pour en savoir plus, cliquez ici

(1)Interactions est un groupe breton qui rayonne sur tout le Grand Ouest de la France. Un territoire sur lequel 70 agences sont implantées. Le groupe est présent à Ploërmel depuis 2007 et est implanté depuis quelques mois dans de nouveaux locaux. L’équipe : Ane Marchand, assistante de recrutement; Solenne Motais, chargée de recrutement; Elodie Gouas, responsable de secteur (Ploërmel, Vannes, Pontivy, Loudéac, Saint Méen Le Grand).

Activités : généraliste

Elle est désormais installée dans le parc d’activités de Ronsouze, place C. Nougaro. Contact : tel . 02.97.74.04.04. Mail : ploermel@interaction-interim.com

Site internet : www.interaction-interim.com

 

 

 

 

L’article Ploërmel. Salon de l’emploi: l’intérim, au coeur d’un marché en pleine évolution est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Médias/Réseaux sociaux. Voici les femmes les plus influentes en 2017]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55198 2018-01-16T12:58:22Z 2018-01-16T12:56:17Z L’Argus de la presse/Groupe Cision dévoile ce mardi les résultats de ses baromètres* autour des femmes françaises les plus citées dans les médias traditionnels et sur le réseau social Twitter au cours de l’année 2017 dans trois catégories : politique, direction de grandes entreprises et médias/chaînes TV. Ce classement annuel compile les résultats des quatre ... lire la suite

L’article Médias/Réseaux sociaux. Voici les femmes les plus influentes en 2017 est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
L’Argus de la presse/Groupe Cision dévoile ce mardi les résultats de ses baromètres* autour des femmes françaises les plus citées dans les médias traditionnels et sur le réseau social Twitter au cours de l’année 2017 dans trois catégories : politique, direction de grandes entreprises et médias/chaînes TV. Ce classement annuel compile les résultats des quatre baromètres trimestriels publiés par l’Argus de la presse en 2017.

GRANDES ENTREPRISES : Delphine Ernotte femme dirigeante la plus influente en 2017 dans les médias et sur Twitter

Les résultats de l’étude ci-dessous concernent les femmes dirigeantes les plus citées dans les médias et sur Twitter. Celui-ci met en avant, du 1er janvier au 31 décembre 2017, la part de voix des femmes dirigeantes des plus grandes entreprises en France.

Dans la presse, le web éditorial, l’audiovisuel et sur Twitter, Delphine Ernotte est incontestablement la femme dirigeante la plus citée en 2017. La patronne de France Télévisions arrive en tête de nos classements dans les médias traditionnels lors de 3 trimestres l’année passée, et même lors des 4 trimestres en ce qui concerne Twitter. De l’éviction de David Pujadas du 20h en mai jusqu’au vote de défiance à son encontre des journalistes de France Télévisions en décembre, en passant par le remplacement de Michel Field à la tête de l’info et par la confrontation avec Emmanuel Marcon, qui avait qualifié en décembre l’audiovisuel français de « honte », les sujets sensibles ont été multiples – et très médiatisés – pour Delphine Ernotte.

Virginie Morgon, récemment promue de directrice générale à présidente du directoire d’Eurazeo, et Stéphane Pallez, PDG de la Français des Jeux, grimpent également sur le podium des femmes dirigeantes les plus citées dans les médias traditionnels en 2017. Stéphane Pallez pointe également à la troisième place de notre classement des citations sur Twitter, derrière Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie, qui a porté la transformation de son groupe tout au long de l’année passée.

 

POLITIQUE : Agnès Buzyn élue femme du gouvernement la plus citée en 2017 dans les medias traditionnels et Marlène Schiappa sur Twitter

Ce premier baromètre révèle les résultats des femmes membres du gouvernement ou présidentes de commissions à l’Assemblée Nationale les plus citées dans les médias et sur Twitter. Celui-ci met en avant, du 1er janvier au 31 décembre 2017, la part de voix de ces femmes pendant cette période.

Ce classement des citations dans les médias traditionnels (presse, web éditorial et audiovisuel) consacre deux ministres de la Santé, Agnès Buzyn, du gouvernement Philippe, et Marisol Touraine, des gouvernements Ayrault puis Valls. Les deux femmes ont été médiatisées dans le cadre de la conduite des différentes réformes de santé, qui suscitent toujours de nombreuses publications. Prix du paquet de cigarette, obligation vaccinale, budget de la Sécurité sociale, PMA, déserts médicaux, tiers payant généralisé, soins dentaires… Agnès Buzyn et Marisol Touraine ont eu de nombreux projets médiatisés à mener en 2017. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation sous François Hollande, complète le podium pour les médias traditionnels. « NVB » a concentré les critiques comme les éloges, au sein de son parti et de l’ensemble de la classe politique. Son année 2017 a été chargée, entre réformes de l’éducation et élections législatives.

Au classement des femmes du gouvernement les plus citées sur Twitter, on retrouve Agnès Buzyn en deuxième position, mais c’est Marlène Schiappa qui glane la première place. La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes a été au cœur de l’actualité lors du grand mouvement de libération de la parole de la femme, faisant suite à l’affaire Harvey Weinstein aux Etats-Unis. Ce mouvement, notamment mené sur les réseaux sociaux, a souligné le travail de Marlène Schiappa contre le harcèlement et les violences faites aux femmes. Muriel Pénicaud et sa réforme du droit du travail montent sur la troisième marche du podium des femmes du gouvernement les plus citées sur Twitter en 2017.

 
ANIMATRICES TV : Anne-Sophie Lapix dans les médias traditionnels et Elise Lucet sur Twitter, femmes de télévision les plus influentes en 2017

L’Argus de la presse a également réalisé une étude autour des animatrices des chaînes de la télévision les plus citées dans les médias lors de l’année 2017. Celui-ci met en avant, du 1er janvier au 31 décembre 2017, la part de voix des animatrices et journalistes TV dans les médias traditionnels et sur Twitter.

Anne-Sophie Lapix et Elise Lucet arrivent en tête des femmes de télévision les plus citées en 2017 ; la première dans les médias traditionnels, la seconde sur Twitter.Les deux journalistes sont des habituées de nos baromètres trimestriels ; Anne-Sophie Lapix est arrivé en tête de nos classements sur les médis traditionnels lors de deux trimestres, tout comme Elise Lucet sur Twitter. L’actualité marquante d’Anne-Sophie Lapix est bien sûr son officialisation à la présentation du 20h de France 2, en remplacement de David Pujadas. Elise Lucet a quant à elle déchaîné les passions sur les réseaux sociaux à chaque diffusion de son émission « Cash Investigation ». Chacune des éditions a provoqué son lot de polémiques : l’interpellation du pape, le ciblage de Lidl et Free, le procès de l’Azerbaïdjan… Elise Lucet n’en a pas moins été élue animatrice préférée des Français en octobre dernier.

Claire Chazal, présentatrice d’ « Entrée Libre » sur France 5, suit Anne-Sophie Lapix au classement des animatrices les plus citées dans les médias traditionnels. Elise Lucet arrive troisième. Sur Twitter, c’est Ruth Elkrief, la journaliste de BFM TV qui a notamment animé le débat présidentiel, qui arrive en deuxième position, devant Valérie Bénaïm, chroniqueuse de « Touche Pas à Mon Poste », une émission animée par Cyril Hanouna toujours très performante sur les réseaux sociaux.

*Méthodologie

Les baromètres ont été réalisés  par l’Argus de la presse | Groupe Cision sur la période du 1er janvier au 31 décembre 2017. Ils font suite à ceux publiés lors des quatre trimestres de l’année 2017.

Le panel « femmes dirigeantes » est composé des femmes exerçant un mandat de Direction générale dans les plus grandes entreprises établies en France en termes de chiffre d’affaires.
Le panel « télévision » est composé des femmes animatrices des chaînes de la télévision sur les créneaux access prime-time et prime time.
Le panel « politique » est composé des femmes membres du gouvernement ou présidentes de commissions à l’Assemblée Nationale.

Ces baromètres ont été établis à partir du scan de tous les médias francophones : presse (8953 titres de presse), audiovisuel (3170 émissions radios et 2800 émissions télévisions), web éditorial (14437 sites web) et sur Twitter.
La répartition des voix correspond à la présence des mots clés (noms des individus) recherchés sur le volume total des documents.

L’article Médias/Réseaux sociaux. Voici les femmes les plus influentes en 2017 est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Pays de Ploërmel. Emploi : le salon des métiers, c’est samedi]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55180 2018-01-15T10:47:18Z 2018-01-15T10:47:18Z Le Salon des Métiers et des Formations se tiendra le samedi 20 janvier 2018, toute la matinée, de 9 h à 13 h, à la salle des fêtes de Ploërmel et son entrée est gratuite. Il est prévu sur un temps court, pour favoriser la présence des entrepreneurs locaux, et en week-end, pour permettre aux familles, aux ... lire la suite

L’article Pays de Ploërmel. Emploi : le salon des métiers, c’est samedi est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Le Salon des Métiers et des Formations se tiendra le samedi 20 janvier 2018, toute la matinée, de 9 h à 13 h, à la salle des fêtes de Ploërmel et son entrée est gratuite. Il est prévu sur un temps court, pour favoriser la présence des entrepreneurs locaux, et en week-end, pour permettre aux familles, aux jeunes et aux personnes en recherche d’emploi de venir.

Ce salon s’adresse à toutes les personnes, collégiens et lycéens en quête d’un échange entre leurs parents et les professionnels, étudiants comme actifs, qui souhaitent découvrir les entreprises et opportunités professionnelles locales. Il est organisé par Brézéo, Entrepreneurs/Coeur de Bretagne. Ce club d’entrepreneurs du pays de Ploërmel en plein essor vient de célébrer en 2017 ses 30 ans sous la présidence d’Eric Lerognon. Il rassemble 243 entreprises et vient d’élire un nouveau bureau. Il est désormais présidé par Stéphane Boullet (lire notre article en cliquant ici).

“Ce salon vise à favoriser l’attractivité du territoire auprès des jeunes. Il permet aux étudiants et demandeurs d’emploi de mieux connaitre les offres et opportunités des entreprises locales. Il leur ouvre une vision large des activités dans le secteur et des parcours possibles. Ce que nous voulons montrer aux jeunes, ce sont les évolutions de carrière possibles et les opportunités d’emploi. Le monde de l’entreprise est en pleine mutation et les entrepreneurs actuels doivent sans cesse faire face à de nouveaux défis. Beaucoup de jeunes exerceront un métier qui n’existe pas au moment de leurs études. On estime même que pour les enfants qui démarrent leur scolarité, 50 % exerceront un métier qui n’existe pas encore”, explique Eric Lerognon qui a supervisé l’organisation de ce salon 2018 devenu une référence en la matière.

Le salon regroupe plus de 60 métiers ou entreprises accompagnés d’un périmètre dédié aux organismes de formations. Chaque visiteur pourra donc discuter avec les professionnels sur les opportunités de métiers et identifier les processus de formation répondant aux secteurs concernés. “Pour exemple, les professionnels du Web, du numérique, de la banque, de l’assurance, du e-commerce, de la distribution du management ou des services en agriculture seront présent et le campus mennaisien présentera sa nouvelle formation « bachelor » dans le secteur « Services en agriculture », « Management de la distribution », « Marketing et e-commerce » et « Banque et assurance ». “Le salon, gratuit et ouvert à tous, représente une réelle opportunité de mettre en relation entreprises, étudiants et formations”, ajoute Eric Lerognon.

Quels secteurs d’activité seront représentés ?

De nombreux membres seront présents et rassemblés par pôles : « Service à la personne, commerce et restauration », « Agriculture, espaces verts, agroalimentaire, animaux », « Services aux entreprises, journalisme, métiers d’art », « Défense et sécurité », « Industrie et transport », « Bâtiments et travaux publics ». Des structures de formation et d’aide à la recherche d’emploi seront aussi présentes, comme la Mission Locale, dont l’aide pour l’organisation de l’événement a été indispensable, mais aussi Pôle Emploi, la Chambre d’Agriculture ou le CFA Travaux Publics, pour ne citer qu’eux.

Informations pratiques : salon gratuit, ouvert à tous, samedi 20 janvier 2018, 9h-13h, salle des fêtes de Ploërmel.

Cliquer pour visualiser le diaporama.

L’article Pays de Ploërmel. Emploi : le salon des métiers, c’est samedi est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Questembert. Un nouveau président pour l’Union des Entrepreneurs]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55191 2018-01-14T19:08:04Z 2018-01-14T19:08:04Z L’Union Des Entrepreneurs (UDE) de Questembert a tenu son assemblée générale jeudi soir à la pépinière d’entreprise de Questembert. À cette occasion, un nouveau Président a été élu, mais ceci ne constitue pas une révolution puisqu’il est écrit dans les statuts que le président est élu pour une année seulement. C’est Jérôme Raison qui succède ... lire la suite

L’article Questembert. Un nouveau président pour l’Union des Entrepreneurs est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
L’Union Des Entrepreneurs (UDE) de Questembert a tenu son assemblée générale jeudi soir à la pépinière d’entreprise de Questembert. À cette occasion, un nouveau Président a été élu, mais ceci ne constitue pas une révolution puisqu’il est écrit dans les statuts que le président est élu pour une année seulement. C’est Jérôme Raison qui succède à Julien Serpin. Il sera épaulé par Emmanuel Urvoaz de construction MAM à la trésorerie, et de Ludovic Bocquet de CompuBreizh au secrétariat. Avant de “passer la main”, Julien Serpin avait dressé le bilan de l’année passée avec le succès de la Foire de Molac et rappelé les objectifs de l’association « se connaître, se reconnaître et se faire connaître ». Le nouveau Président lui souhaite « apporter une plus-value aux adhérents afin d’aider au développement des sociétés en favorisant les échanges et les rencontres dans la convivialité. »

Le nouveau bureau de l’UDE

L’article Questembert. Un nouveau président pour l’Union des Entrepreneurs est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Lorient. Formation : coup de projecteur sur le dispositif régional]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55188 2018-01-12T16:59:00Z 2018-01-12T16:59:00Z En charge de la formation professionnelle, le Conseil régional finance la Prestation Préparatoire à l’Insertion (PPI), s’adressant à des demandeurs d’emplois âgés de 16 à 30 ans, sans qualification ni expérience professionnelle. S’appuyant sur une dynamique de groupe, ce dispositif leur permet de bénéficier d’un accompagnement sur mesure et d’une remise à niveau, avant d’accéder, ensuite, à ... lire la suite

L’article Lorient. Formation : coup de projecteur sur le dispositif régional est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
En charge de la formation professionnelle, le Conseil régional finance la Prestation Préparatoire à l’Insertion (PPI)s’adressant à des demandeurs d’emplois âgés de 16 à 30 ans, sans qualification ni expérience professionnelle. S’appuyant sur une dynamique de groupe, ce dispositif leur permet de bénéficier d’un accompagnement sur mesure et d’une remise à niveau, avant d’accéder, ensuite, à une formation qualifiante. Maxime Picard, Conseiller régional, se rendra, le 18 janvier, aux Grands Larges, à Lorient, pour y rencontrer une quinzaine de bénéficiaires de cette prestation mise en œuvre par Agora Services.

La Prestation Préparatoire à l’Insertion propose, sur 6 mois, un parcours adapté à ces jeunes en difficulté, et parfois sans notion du métier qu’ils pourraient apprendre et exercer, à travers des mises en situation professionnelles concrètes sur des plateaux techniques de formation (hôtellerie-restauration, mécanique, commerce…) au sein d’organismes tels qu’Agora Services.

Permettant de se familiariser avec le monde du travail, ces simulations immersives ont vocation à favoriser la progression des jeunes en alliant responsabilisation, production, formation et accompagnement individualisé, pour envisager ensuite des stages en entreprise plus classiques dans les meilleures conditions possibles.

Aux Grands Larges, lieu de vie lorientais d’une grande mixité sociale et générationnelle regroupant restaurant en self-service ouvert à tous, résidence Jeunes et résidence Autonomie, les stagiaires de la PPI sont accueillis au sein d’activités professionnelles variées : restauration collective, logement, animation, services à la personne, métiers transversaux de l’administratif et de la gestion.

La PPI, le DRIP c’est quoi?
La Prestation Préparatoire à l’Insertion fait partie du DRIP (Dispositif Régional d’Insertion Professionnelle)qui propose 4 types de formations préparatoires à la qualification. Avant de se lancer dans un nouveau projet, certains demandeurs d’emploi, jeunes ou adultes, ont besoin de faire le point sur leur situation, leurs possibilités et envies, de construire un plan d’action précis pour décider, ensuite, de se former à un métier. À l’issue d’une prestation du DRIP, les stagiaires sont en mesure d’intégrer une formation qualifiante.

L’article Lorient. Formation : coup de projecteur sur le dispositif régional est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Morbihan. Pourquoi la SECOB s’installe à Lanester]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55177 2018-01-15T08:57:46Z 2018-01-12T15:44:41Z Situés jusqu’à aujourd’hui à Larmor Plage, les bureaux de Secob déménagent. L’entreprise a choisi Lanester pour gagner en visibilité, en confort et afficher ses ambitions sur le territoire morbihannais. Un déménagement pour de meilleures conditions de développement. L’aménagement de Secob dans ses nouveaux bureaux neufs situés en bordure de quatre voies à Lanester correspond à ... lire la suite

L’article Morbihan. Pourquoi la SECOB s’installe à Lanester est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
L’équipe de la SECOB Lorient

Situés jusqu’à aujourd’hui à Larmor Plage, les bureaux de Secob déménagent. L’entreprise a choisi Lanester pour gagner en visibilité, en confort et afficher ses ambitions sur le territoire morbihannais.

Un déménagement pour de meilleures conditions de développement. L’aménagement de Secob dans ses nouveaux bureaux neufs situés en bordure de quatre voies à Lanester correspond à plusieurs objectifs. D’une part, implantée sur le territoire depuis 2012, l’entreprise a su au fil des années se construire un réseau d’opportunités croissant. En cela, acquérir un espace d’accueil plus grand était devenu une nécessité pour assurer la proximité avec ses clients chère à Secob. Par ailleurs, cette nouvelle étape dans le développement morbihannais va de pair avec une volonté de garantir aux 11 collaborateurs « Secob Lorient » un meilleur bien-être correspondant au plan d’action de la Marque Employeur du Groupe.

Le conseil et le savoir-faire technologique au service du territoire. Le dynamisme économique de la région lorientaise a résolument encouragé Secob à y positionner une équipe multi compétences. Expertise comptable, sociale et audit sont les atouts de la structure qui s’appuie également sur son siège rennais sur les volets juridiques ou encore technologiques. Sur ce dernier point, Secob revendique en effet une véritable capacité d’innovation en matière de services. L’espace client en ligne et la Secob Box sont quelques-uns des produits à haute valeur ajoutée que l’entreprise compte bien mettre à disposition de sa clientèle morbihannaise (actuellement 200 clients). Sous la présidence d’Etienne Meesseman, SECOB Lorient affiche un CA 2017 d’environ 850K€ en progression de 6%.

Secob : l’expertise du conseil aux dirigeants d’entreprise

Secob est une société de services et de conseils aux entreprises et à leurs dirigeants créée en 1963. Avec un chiffre d’affaires en hausse d’environ 2 millions d’euros depuis 2014 (19 millions d’euros en 2017), Secob consolide ainsi son statut d’acteur incontournable dans le Grand Ouest. Installée à Rennes, l’entreprise, qui compte 7 antennes, est aussi présente à Paris, Lorient ou encore à Nantes. En pleine croissance, Secob s’appuie sur les compétences de ses 230 salariés pour proposer aux dirigeants d’entreprises une prestation innovante : du conseil et des services à 360 degrés, de l’expertise comptable à la gestion de patrimoine, en passant par l’accompagnement en gestion sociale et ressources humaines ou encore les services numériques (logiciels et services web).

Contact : 

secob.fr / Twitter / LinkedIn

 

L’article Morbihan. Pourquoi la SECOB s’installe à Lanester est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Sondage. Les Bretons face à la rénovation énergétique]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55172 2018-01-12T09:03:26Z 2018-01-12T09:03:26Z Monexpert-renovation-energie.fr, (2) première offre de service qui accompagne de manière personnalisée les particuliers tout au long de leurs projets de travaux d’isolation, a publié son baromètre ” Les Français et la rénovation énergétique ” réalisé par OpinionWay (1). Ainsi, monexpert-renovation-energie analyse le parcours des Français, région par région, pour mieux comprendre leurs enjeux de travaux de ... lire la suite

L’article Sondage. Les Bretons face à la rénovation énergétique est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
Monexpert-renovation-energie.fr, (2) première offre de service qui accompagne de manière personnalisée les particuliers tout au long de leurs projets de travaux d’isolation, a publié son baromètre ” Les Français et la rénovation énergétique ” réalisé par OpinionWay (1). Ainsi, monexpert-renovation-energie analyse le parcours des Français, région par région, pour mieux comprendre leurs enjeux de travaux de rénovation énergétique. Qu’en est-il pour les Bretons ?

Selon ce sondage OpinionWay pour Monexpert-renovation-energie.fr :

40% des habitants de Bretagne ont froid en hiver dans leur logement
46% pensent nécessaire de réaliser des travaux de rénovation énergétique
Le budget moyen consacré aux travaux est de 4 386 euros, soit près de 2 200 € de plus que la moyenne française

Voici l’analyse détaillée de ce sondage faite par les experts de Monexpert-renovation-energie.fr, :

“Des économies sur le chauffage au détriment du confort

40% des habitants de Bretagne ont froid en hiver dans leur logement, soit deux habitants sur cinq ! C’est 4 points de moins que la moyenne française (44%), mais le chiffre est conséquent. Si la particularité géographique de la région peut expliquer ce niveau, le chiffre indiqué par l’étude OpinionWay est tout de même très imposant.
Aussi, il apparaît clairement dans l’étude que la population de cette région joue sur le chauffage pour faire des économies. Autrement dit, certains préfèrent avoir froid mais économiser sur leur facture d’énergie :
39% coupent le chauffage : soit 2 points de plus que la moyenne française (37%)
71% retardent la mise en route : soit 4 points de plus que l’ensemble de la France (67%)

70% baissent le thermostat : soit 1 point de moins que la moyenne française (71%)

L’influence dominante du Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

91% des habitants de Bretagne se basent sur le DPE dans le cadre d’un achat, soit 6 points de plus que la moyenne nationale (85%). En revanche, ils sont un peu moins nombreux – 88% – à se laisser influencer par le DPE dans le cadre d’une location (79% pour la France entière).

Un budget consacré aux travaux le plus important des Français

Les personnes résidant en Bretagne consacreraient en moyenne 4 386 euros, soit près de 2 200 € de plus que la moyenne nationale. Avec le Grand Est (plus de 3 300 €) et les Hauts-de-France (plus de 2 500 €), les Bretons sont ceux prêts à investir le plus pour leurs travaux d’isolation. A noter toutefois qu’ils sont 27% ne souhaitant consacrer aucun budget pour réaliser des travaux d’isolation.

Les habitants de Bretagne : champions des travaux ?

Les habitants de Bretagne réalisent plus de travaux de rénovation énergétique que la moyenne nationale.
Ils priorisent nettement le changement de fenêtres : 47% ont déjà réalisé ce type de travaux, soit 7 points de plus que la moyenne nationale. Même chose pour les combles :  38% les ont isolés, contre 32% pour la moyenne française. Et 34% des résidents de Bretagne ont changé leur système de chauffage, soit 8 points de plus qu’au niveau national.

Un jugement relatif quant à la nécessité de réaliser des travaux

46% des Bretons pensent nécessaire de réaliser des travaux de rénovation énergétique, soit un peu moins que la moyenne nationale à 49%. Ils sont 54% à penser le contraire.

Une méconnaissance flagrante des aides de l’Etat dans les travaux de rénovation

Les ménages de Bretagne sous-estiment les aides de l’Etat : seuls 5% d’entre eux pensent que l’Etat peut prendre en charge entre 31 et 40% du budget de leurs travaux de rénovation énergétique, ce qui est pourtant la part pouvant être financée par les aides publiques. Légèrement plus que la moyenne française (3%), ce sondage révèle toutefois une mauvaise connaissance des aides de l’Etat en la matière par les Bretons.

Un manque d’informations pointé du doigt

Les Bretons attendent nettement une meilleure information sur les aides publiques : 49% la réclament, soit 7 points de plus la moyenne nationale (42%). Ils sont toutefois un peu moins demandeurs que la plupart des Français d’avoir une estimation avant travaux des gains énergétiques et financiers : 34% (soit 1 point de moins que la moyenne française, 35%). C’est la même chose en ce qui concerne la garantie de réaliser des travaux dans les règles de l’art : ils sont 18% à juger que ce point manque pour entamer des travaux de rénovation énergétique (soit 1 point de moins que la moyenne nationale, 19%).

Des travaux de rénovation énergétique jugés efficaces

Les ménages de Bretagne sont convaincus de l’efficacité des travaux de rénovation énergétique : 96% pensent en effet que cela améliore le confort de son habitation, un peu plus que la moyenne française (94%), et 93% pensent que cela permet de réduire leur facture énergétique, soit 3 points de plus qu’au niveau national. Ils sont toutefois 72% à trouver que ces travaux sont compliqués à mettre en œuvre, ce qui est tout de même moins que la moyenne française (78%).
A noter, ils sont seulement 50% à penser que ces travaux sont financés par les pouvoirs publics, soit un français sur deux, ce qui corrobore le manque d’information qu’ils ressentent (paragraphe précédent).

Les Bretons ont une confiance accrue dans les artisans

Les ménages de Bretagne ont une grande confiance dans les artisans pour la réalisation de travaux :
– 75% pensent ainsi qu’ils permettent de faire des économies d’énergie (correspondant à la moyenne française à 74%)
– 75% pensent que les artisans font des travaux de qualité (contre 69% au niveau national)

– et 62% qu’ils respectent le devis initial (contre 61% pour la moyenne nationale)
Cependant, moins que la moyenne française, seuls 44% des habitants de Bretagne font confiance aux artisans pour respecter les délais des travaux (48% pour la France).”

Renov info service, une plateforme pour le Pays de Ploërmel

Le Pays de Ploërmel a mis en place une plateforme destinée à renseigner les habitants du territoire sur les possibilités de financement des travaux d’économie d’énergie. Renov Info Service Pays de Ploërmel propose un accompagnement gratuit et neutre tout au long du projet de rénovation ou d’acquisition. Elle est financée par l’Ademe, la Région Bretagne et les Communautés de communes composant le Pays de Ploërmel – Cœur de Bretagne.

Bastien LEGAVRE

Animateur de la Plate-forme Locale de Rénovation de l’Habitat – RENOV Info Service Pays de Ploërmel – Coeur de Bretagne 

Tel : 02.97.74.30.95

Port : 06.27.40.57.42

Mail : b.legavre@paysdeploermel-coeurdebretagne.fr

www.renov-info-service.bzh

Nouvelle Adresse :

8 rue Jean Noël Gougeon (Galerie du trait d’union)

56805 PLOERMEL

(1) *Méthodologie de l’enquête Opinionway
L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 20 au 25 octobre 2017. Pour les remercier de leur participation, les panélistes ont touché des incentives ou ont fait un don à l’association proposée de leur choix. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252. Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 1 à 2,2 points au plus pour un échantillon de 2000 répondants.
(2) A propos de monexpert-renovation-energie.fr : des experts accompagnent les particuliers tout au long de leurs projets (isolation, chauffage, ventilation, régulation) au travers du portail “monexpert-renovation-energie.fr” et de contacts téléphoniques, garantissant aux particuliers disponibilité et réactivité.

 

L’article Sondage. Les Bretons face à la rénovation énergétique est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Rochefort-en-Terre. Les agriculteurs préparent la soirée célibataires]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55167 2018-01-11T11:13:31Z 2018-01-11T11:13:31Z Les agriculteurs du canton de Rochefort en Terre de l’association Sem’agri (les agriculteurs du Sud Est Morbihan) sont en pleine préparation de la 7e édition de la Soirée Célibataires qui aura lieu le samedi 24 février à 19 heures à Malansac. Cette soirée est ouverte à tout le public du milieu rural et notamment aux agriculteurs. ... lire la suite

L’article Rochefort-en-Terre. Les agriculteurs préparent la soirée célibataires est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Les agriculteurs du canton de Rochefort en Terre de l’association Sem’agri (les agriculteurs du Sud Est Morbihan) sont en pleine préparation de la 7e édition de la Soirée Célibataires qui aura lieu le samedi 24 février à 19 heures à Malansac.
Cette soirée est ouverte à tout le public du milieu rural et notamment aux agriculteurs. Elle a pour objectif d’être un lieu de rencontres et d’échanges entre les agriculteurs et les autres professions
Au programme : apéro dinatoire, soirée dansante, organisation de Speed dating de rencontre
“Notre objectif est de faire participer au minimum 350 personnes(de 35 à 60 ans) à cette soirée, en sachant que l’an passé, ce nombre a été atteint. La préparation est lancée depuis quelques semaines avec la mise en place  de la logistique de la soirée, la recherche de sponsors. Les inscriptions sont ouvertes par téléphone auprès de 2 personnes contact qui donneront aux intéressés tous les renseignements nécessaires sur l’organisation de cette soirée très conviviale ou par mail”, expliquent les organisateurs

Pratique :

Samedi 24 février, salle du Palis Bleu à Malansac, à partir de 19 h 30

Entrée : 20 euros

Infos résa : semagri.soireeceliba@orange.fr ou par téléphone : 06.50.45.47.63. ou 06.03.54.74.26.

 

L’article Rochefort-en-Terre. Les agriculteurs préparent la soirée célibataires est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Pays de Ploërmel. Stéphane Boullet, nouveau président de Brézéo]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55162 2018-01-10T16:12:37Z 2018-01-10T16:12:37Z Le club des entrepreneurs Brézéo tourne une page de sa toute jeune histoire. Ce mardi soir, Eric Lerognon, le président du club qui a porté sa mutation entre son ancienne identité (club des entrepreneurs) et son nouveau nom de Brézéo quittait en effet ses fonctions après trois années bien remplies. Il restera membre du conseil ... lire la suite

L’article Pays de Ploërmel. Stéphane Boullet, nouveau président de Brézéo est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Le club des entrepreneurs Brézéo tourne une page de sa toute jeune histoire. Ce mardi soir, Eric Lerognon, le président du club qui a porté sa mutation entre son ancienne identité (club des entrepreneurs) et son nouveau nom de Brézéo quittait en effet ses fonctions après trois années bien remplies. Il restera membre du conseil d’administration. A l’issue du vote, c’est Stéphane Boullet (Axes Et Sites) qui a été élu président de Brézéo. “Le président d’une telle structure est avant tout un chef d’orchestre. Je prends cette fonction avec pour objectif de poursuivre l’action qui a été engagée par Eric Lerognon. C’est à partir de ce travail et en suivant la même dynamique que nous ambitionnons de développer le club, par exemple en poursuivant la création d’antennes de proximité comme celles de Josselin et de Malestroit”, commente Stéphane Boullet, juste après son élection. Une stratégie qui veut conforter les acquis en s’appuyant sur des “fondamentaux”. “Nous aurons à coeur de montrer que Brézéo s’adresse à tout le monde, aussi bien aux petites qu’aux grosses entreprises”, souligne ainsi le nouveau président.

Le conseil d’administration de Brézéo se compose de 22 membres représentatifs de tout le Pays de Ploërmel dont deux représentants de chaque antenne et se réunit une fois par mois. Ce mardi soir, outre la mise en place d’un nouveau bureau, le conseil d’administration a reformé les commissions autour des mêmes thématiques : communication, évènements, antennes, business, emploi-formation. Elles vont se réunir prochainement pour définir leurs objectifs.

Le changement de président, n’entraine pas d’inflexion dans le rythme de fonctionnement de l’association qui travaille au lancement d’une application sur internet. Par ailleurs, elle sera au coeur du premier rendez-vous majeur de l’économie locale, le samedi 20 septembre, à la salle des fêtes de Ploërmel, le salon des métiers et de la formation (1), auquel Les Infos du pays Gallo apporte son soutien. Nous en reparlerons.

La composition du nouveau bureau:

Président : Stéphane Boullet (Axes Et Sites, Ploërmel); vices-président.e.s : Jean-Marc Poisneuf (Imprimerie Poisneuf à Josselin), Philippe Gumiaux (Gumiaux et Gombeau, Ploërmel) et Cathy Simon (couleurs et jardins, Ploërmel); trésoriere : Marylène Tancray (cabinet Praxis); trésorier adjoint : Thomas Jourdain (cabinet Axa, Ploërmel); secrétaire : Marc Dunand (Qoelis); secrétaire-adjointe : Elisabeth Barbier (Crédit Agricole)

(1) Informations pratiques : salon gratuit, ouvert à tous, samedi 20 janvier 2018, 9h-13h, salle des fêtes de Ploërmel. Ce salon s’adresse à toutes les personnes, collégiens et lycéens en quête d’un échange entre leurs parents et les professionnels, étudiants comme actifs, qui souhaitent découvrir les entreprises et opportunités professionnelles locales.

L’article Pays de Ploërmel. Stéphane Boullet, nouveau président de Brézéo est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Réchauffement climatique. Hervé Balusson, pdg d’Olmix plaide pour les algues]]> http://economie.lesinfosdupaysgallo.com/?p=55096 2018-01-05T11:37:03Z 2018-01-05T10:25:10Z Cette année, la Conférence sur le Changement Climatique (COP23) s’est tenue à Bonn, en Allemagne, du 6 au 17 novembre. Olmix Group a pu montrer sa préoccupation et son engagement contre le réchauffement climatique en contribuant à l’événement par le biais d’une conférence. Hervé Balusson, fondateur et PDG d’Olmix Group, a en effet participé à ... lire la suite

L’article Réchauffement climatique. Hervé Balusson, pdg d’Olmix plaide pour les algues est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>

Cette année, la Conférence sur le Changement Climatique (COP23) s’est tenue à Bonn, en Allemagne, du 6 au 17 novembre. Olmix Group a pu montrer sa préoccupation et son engagement contre le réchauffement climatique en contribuant à l’événement par le biais d’une conférence. Hervé Balusson, fondateur et PDG d’Olmix Group, a en effet participé à la conférence « Financer la Bioéconomie » organisée par la Banque Européenne d’Investissement le lundi 13 novembre.

Hervé Balusson a expliqué les préoccupations d’Olmix Group en matière de changement climatique en donnant trois exemples de projets pertinents :

“Aujourd’hui, le groupe Olmix compte environ 800 collaborateurs et réalisera un chiffre d’affaires de plus de 150M€ en 2017. Le groupe développe des expertises technologiques spécifiques (oligo-éléments, argiles, algues) depuis 1995. Ces 3 dernières années ont vu la concrétisation des programmes innovants d’Olmix Group. Nous pouvons désormais faire pousser des plantes, élever des animaux et transformer des aliments sans pesticides, sans antibiotiques et sans additifs chimiques, grâce à notre technologie de valorisation des algues.

Nous ne sommes qu’au début de l’exploitation du potentiel que les molécules d’algues peuvent offrir en termes de sécurité alimentaire tout en respectant les besoins fondamentaux des Hommes, des animaux et de l’environnement. Nous nous battons pour ‘Vivre sans pesticides, sans antibiotiques et sans additifs alimentaires chimiques, Grâce aux Algues’, et préserver la Terre pour nos générations futures !”, a-t-il indiqué.

ALGUES et MICROBIOTE

En étroite collaboration avec le Dr Martin Scholten, Directeur Général des Sciences marines et animales de l’Université de Wageningen (Pays-Bas) et Michel Neunlist, Directeur de recherche à l’INSERM, les projets se concentrent sur l’importance des ressources marines pour nourrir les populations dans l’avenir et sur la démonstration de la relation entre les algues et la santé… “Un paramètre clé à prendre en considération est la corrélation étroite entre l’intestin et le cerveau. En effet, il a été prouvé que le microbiote, logé au coeur de nos intestins, joue un rôle clé dans la lutte contre certaines maladies. Or la composition du microbiote est fortement influencée par la nourriture que nous mangeons. Il est donc possible via notre alimentation de prévenir, voire traiter ces maladies. C’est tout l’enjeu du développement de la « Healthyfood, a souligné Hervé Balusson. L’objectif est de montrer comment les algues peuvent faire partie de la solution, comment elles interagissent directement avec le microbiote et l’intestin, notre cerveau originel. En parallèle, les algues et leurs extraits représentent également des matières premières de choix dans les produits permettant d’utiliser moins de pesticides, moins d’antibiotiques et moins d’additifs alimentaires chimiques et ainsi promouvoir indirectement la santé humaine”.

SANS ANTIBIOTIQUES GRÂCE AUX ALGUES

La division Olmix Human Care a pour objectif de proposer des solutions naturelles à base d’algues en développant des ingrédients pour les industries alimentaires, nutraceutiques et de la santé humaine.

“Il y a un bel avenir devant nous car les algues ouvrent des perspectives du fait de leur utilisation potentielle dans les produits que nous utilisons tous au quotidien. De plus, le phénomène de résistance aux antibiotiques est en augmentation et le bien-être des animaux est un impératif. Par conséquent, une qualité accrue et une plus grande sécurité de l’aliment sont exigés. Pour atteindre cet objectif, nous avons plusieurs collaborations dans le monde entier qui nous permettent de développer nos technologies de manière scientifique. Nos trois gammes Animal Care, segmentées en ‘For Farm’, ‘For Feed’ et ‘For Vet’, contribuent ainsi à ce que la production Sans Antibiotiques Grâce aux Algues ne soit plus un rêve, mais une réalité !”, espère Hervé Balusson.

FINANCEMENT DE LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT

“Le concept ‘HealthSea FoodTech’, apportant la santé à travers la puissance des algues, est désormais intégré dans le futur d’Olmix Group. Un projet illustre ce concept plus que tout : le projet Breizh Algae-SAGA. Pour développer ce projet, Olmix a recherché des financeurs et a levé jusqu’à 70 millions d’euros. Les grands financiers : la Banque européenne d’investissement qui a signé un coup de pouce financier de 30 millions d’euros au groupe français.

“Nos projets étant fortement soutenus par la BEI, nous pouvons aller plus loin dans le développement de programmes d’élevage (volaille, porc, boeuf…) avec des solutions naturelles à base d’extraits d’algues, sans utilisation d’ingrédients chimiques.

Nous avons sollicité la BEI, car c’est une institution de renommée mondiale. Il est important pour nous d’être en mesure d’afficher son soutien à nos programmes et au financement de nos projets en Asie, aux États-Unis et en Russie.

La BEI offre un outil de financement unique : elle finance la R&D, sans obligation de garantie, et avec des conditions à long terme (5-7 ans) in fine. Cela nous donne le temps nécessaire pour réaliser et mettre en oeuvre notre R&D et lancer l’activité.

Ce serait formidable si la BEI, en plus de soutenir des projets de R&D innovants, pouvait imaginer de nouvelles solutions mondiales qui aideraient à financer la croissance du fonds de roulement, résultat attendu de la mise en oeuvre de nouvelles innovations. Nous sommes ravis que la BEI soit à nos côtés et aux côtés de nos partenaires de 1er rang NOVI2, ZENCAP, Bpifrance et Lendix », insiste le PDG Olmix Group.

L’article Réchauffement climatique. Hervé Balusson, pdg d’Olmix plaide pour les algues est apparu en premier sur La vie de vos entreprises.

]]>
0