Malestroit – St Marcel. Le Marché aux Affaires joue la carte de la proximité

“Moi, j’ai le sentiment d’exercer le métier de commerçant dans toute sa splendeur. Et si je devais définir une ambition ce serait d’être le petit quincailler d’avant…”, explique Samuel Grandidier qui vient de reprendre l’ancien magasin Sam’textile de Saint-Marcel. De l’extérieur, rien n’a changé, sauf le nom qui évoque immanquablement l’univers de la solderie. Mais c’est en poussant la porte que l’on constate le changement tant dans les rayons que dans la véritable philosophie que défend Samuel Grandidier. Une raison d’être et de vivre qui repose sur la proximité, une valeur sur laquelle repose le concept de la franchise “Le Marché aux affaires” auquel appartient Samuel Grandidier. Cette enseigne qui compte aujourd’hui 180 magasins en France a fait résolument le choix de s’implanter dans les villes de taille moyenne. “La notion de zone rurale nous va même très bien…”, insiste Samuel Grandidier. Il dirige déjà un magasin situé à Muzillac depuis 3 ans et a saisi l’opportunité de Saint-Marcel parce qu’elle correspondait parfaitement à la stratégie de l’enseigne.

Sur ses 1200 m2 de superficie le Marché aux Affaires de Saint-Marcel propose tout ce qui concerne la maison et la personne (bricolage, peinture, salle de bain mais aussi loisirs créatifs, toiles cirées…) via des rayons permanents dont les contenus sont suivis. “Nous avons des gammes de produits que nos clients sont assurés de trouver toute l’année, avec une politique de petits prix bien sur mais qui respecte un niveau de qualité assez relevé. C’est d’ailleurs une tendance forte qui tend sans cesse vers une exigence de qualité et d’origine de la part de nos clients. Par exemple, les matelas que nous vendons sont fabriqués en France et garantis 5 ans. C’est la puissance de notre enseigne qui permet d’atteindre cet équilibre entre prix bas et qualité maximale”, détaille Samuel Grandidier. L’autre point fort du Marché aux Affaires, c’est la diversité des produits proposés. “Je m’efforce de m’adapter aux besoins de la clientèle locale. Je ne propose pas les mêmes produits à Saint-Marcel et à Muzillac”, précise le commerçant pour illustrer le parallèle avec le “petit quincailler d’antan”. On note d’ailleurs qu’à Saint-Marcel le magasin propose un rayon bricolage, plutôt bienvenu puisque le secteur souffre d’un déficit en la matière.

L’autre pilier de la politique commerciale du Marché aux Affaires, c’est la mise en vente régulièrement de lots provenant de déstockage. Là, pas de suivi dans le temps, mais des bons coups à réaliser sur une marque et une quantité limitée. C’est souvent l’occasion d’acheter du haut de gamme à des prix défiant toute concurrence, mais avec un choix limité.

Samuel Grandidier assure la direction des magasins avec son épouse Delphine et des équipes de trois employés dans chacun d’eux.

 


'Malestroit – St Marcel. Le Marché aux Affaires joue la carte de la proximité' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée