Guer. le Grenier numérique accueille ses premiers porteurs de projet

Le Grenier numérique de Guer créé au printemps dans le prolongement des structures similaires déjà en place à Malestroit, La Gacilly et Carentoir vient d’accueillir ses deux premiers porteurs de projets. Pour la remise officielle des clés, plusieurs élus avaient fait le déplacement jeudi après-midi. Le président de l’Oust à Brocéliande communauté et maire de Guer, Jean-Luc Bléher, Alain Launay, vice-président de l’OBC Bruno Gicquello, vice-président d’OBC en charge du numérique, Pierre Roussette, vice-président d’OBC en charge des finances.

Les deux nouveaux arrivants au Grenier numérique vont donc pouvoir bénéficier de l’encadrement et de conseils de professionnels afin de les aider à développer leurs entreprises. Mathieu Garzuel développe une stratégie innovante en matière de gestion des espèces invasives qu’elles soient animales ou végétales. Il a acquis la conviction que la solution de lutte efficace contre ces espèces passe par une révolution culturelle. “Il faut prendre du recul, analyser une situation donnée globalement afin de comprendre les mécanismes qui localement permettent le développement de ces espèces. Il faut passer du curatif au préventif”, explique-t-il. Un exemple peut permettre de mieux comprendre ce concept. “En établissant une carte de la présence de frelons asiatiques on peut s’apercevoir qu’aucun cas ‘a été signalé dans une commune contrairement à ses voisines. Cela peut signifier qu’il y a un manque de communication dans cette commune. La solution sera donc d’aller voir les élus, les habitants afin de les convaincre de lever les yeux et de pouvoir mettre en place des systèmes de lutte”, explique Mathieu Garzuel. Son projet bénéfice déjà du soutien du village accélérateur d’entreprises de Rennes et a déjà suscité l’intérêt de collectivités. “Si je suis venu à Guer, c’est parce que j’ai été séduit par la qualité de l’écoute que j’ai reçue et parce que j’ai le sentiment que ce territoire est propice à la mise en oeuvre de ces solutions qui supposent une remise à plat des raisonnements établis”, ajoute-t-il.

Deuxième projet accueilli jeudi, Métaplay est porté par cinq passionnés de musique. pas des musiciens, mais des mélomanes. Mathias BFauché, Jean-Julien Bernard, Meghann Biteau, Vincent Davigo et Marc Lamy se sont rencontrés il y a trois ans autour d’une déception, celle ne pas trouver sur le web le moyen de consommer la musique comme il le souhaitait. De la musique, il y en a partout sur le web. Et c’est justement ce “partout” qui les gène. “On aimeraitpromouvoir une façon plus communautaire de consommer la musique sur internet…, résume l’un d’entre eux. Leur projet est donc de créer cette communauté d’amateurs de musique en créant un site qui serait une sorte d’agrégateur de différentes playlist, rangées par thème pour en faciliter l’accès et bien sur satisfaire le plaisir des amateurs. Ces bretons mettent actuellement en place les bases juridiques et financières de leur structure. Ils envisagent le lancement d’une première version grand public de leur site avant l’été 2018, puis d’évoluer vers une version premium payante destinée aux professionnels dans les mois qui suivent.

Les créateurs de Métaplay
Mathieu Garzuel reçoit les clés de son bueau

 


'Guer. le Grenier numérique accueille ses premiers porteurs de projet' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée