Pays de Ploërmel. Emploi : une nouvelle structure succède à Vivendi

De gauche à droite : Dominique Welcomme, directeur du développement économique chez Vivendi, Jean-Marc Balland, secrétaire général de la préfecture, Yves Marabeau, du cabinet Geris, Pierre Payoux, président d'IPP et Patrick Le Diffon, président du Pays de Ploërmel
De gauche à droite : Dominique Welcomme, directeur du développement économique chez Vivendi, Jean-Marc Galland, secrétaire général de la préfecture, Yves Marabeau, du cabinet Geris, Pierre Payoux, président d’IPP et Patrick Le Diffon, président du Pays de Ploërmel

Ce jeudi matin, le dispositif  la convention de revitalisation Vivendi pour le pays de Ploërmel a officiellement pris fin sur un bilan on ne peut plus positif, en affichant près de 500 emplois créés en 4 ans. Ce serait même le record de France en la matière. Tout a commencé en 2010, lorsqu’à la demande des pouvoirs publics, Vivendi se lance dans une vaste opération destinée à revitaliser des zones en difficultés un peu partout en France. Parmi elles, le pays de Ploërmel, pas encore autant frappé par la crise de l’agro-alimentaire, qu’il ne l’est aujourd’hui, ce territoire présentait pourquoi des fragilités. Et certains spécialistes sentaient monter une menace, d’autant plus préoccupante par la structure des emplois en péril, constituée d’une main-d’oeuvre très spécialisée. “Il s’agissait plus d’une mesure préventive”, reconnait aujourd’hui Dominique Welcomme directeur du développement social de Vivendi. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les objectifs fixés au départ étaient modeste. Une première tranche tablait sur 150 emplois créés, puis une seconde sur 360. On en est donc aujourd’hui à 460 pour atteindre au final 490 à la fin des quatre années fixées pour la durée de cette mission de revitalisation. “Nous avons été surpris par la quantité d’emplois dormants qui existaient sur le secteur et sur le dynamisme des dossiers. Souvent les prévisions de création d’emplois à trois ans s’avèrent plus optimistes que la réalité. Ici, ce n’est pas le cas comme le prouvent les chiffres…”, ajoute Dominique Welcomme. Et ces emplois créées sont de vrais emplois, c’est à dire des équivalents temps plein qui concerne l’industrie. Le poids et l’expertise de Vivendi et du cabinet Geris, qui fut son “bras armé” pendant cette période explique sans doute la réussite de la mission. Plus de 200 candidats au soutien de cette mission se sont fait connaître, mais 60 ont été retenus pour bénéficier d’un système d’aides financières et techniques assez avantageux. Les entreprises ont pu bénéficier par exemple de prêts dont les intérêts étaient pris en charge par la mission ou qui se transformaient en subventions au fur et à mesure que les emplois étaient créés. “Il y a quatre ans, ces 60 entreprises représentaient 1400 emplois. Aujourd’hui ce chiffre frôle les 2000…”, précise Dominique Welcomme

Une nouvelle structure se met en place

Un dispositif souple et stimulant qui par ailleurs a permis de reconstituer en permanence un “fonds de caisse” qui est réinjecté dans le tissu économique. Mais aujourd’hui, c’est la fin de ce dispositif que sont venus saluer de nombreux élus et acteurs économique du pays de Ploërmel. Une fin que l’on peut regretter, alors que la crise touche la région avec une violence jamais atteinte et que les perspectives ne sont pas réjouissantes pour les mois à venir.

Alors si Vivendi quitte le pays, tout ce travail ne va pas disparaître, au contraire. Le reliquat des fonds qui subsiste de la mission va être réinjecté dans une plateforme existante (Initiative Pays de Ploërmel) qui va par ailleurs conserver l’ingénierie déployée dans le cadre de la mission précédente et qui a prouvé son efficacité. Patrick Le Diffon, président du Pays de Ploërmel-Coeur de Bretagne a exprimé sa volonté d’amplifier le processus notamment dès que le contrat de territorialisation sera accepté par la Région. De même, l’Etat, par la bouche du secrétaire général de la Préfecture du Morbihan a affirmé sa volonté d’accompagner et de soutenir le nouveau programme.

Cette nouvelle organisation et son fonctionnement devraient être officiellement présentées dans quelques jours.

 

Voici la carte des emplois qui ont été créés par la “mission Vivendi” au cours des 4 dernières années :

 

emploi carte 1

 


'Pays de Ploërmel. Emploi : une nouvelle structure succède à Vivendi' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article!

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Your email address will not be published.