Ploërmel. Santé et sécurité au travail: priorités des métiers du bâtiment

Pascal Reymondie, Président de la commission « sécurité santé au travail » de la FRTP Bretagne

“La sécurité et la santé au travail sont une priorité de la profession”, Pascal Reymondie, le président de la commission “sécurité au travail” de la fédération régionale des Travaux Publics de Bretagne pose d’une phrase sobre mais on ne peut plus explicite, le cadre dans lequel s’inscrivait la journée qui s’est déroulée vendredi au CFA BTP de Ploërmel.

Une cinquantaine de dirigeants d’entreprises du BTP de toutes tailles et de toutes spécialités, mais aussi des représentants d’agences d’intérim qui alimentent également le marché du travail étaient rassemblés à Ploërmel pour une formule innovante consacrée à la prévention des risques professionnels. Une première en Bretagne puisqu’elle associait également des partenaires et des fournisseurs de la profession. Ainsi, cette journée se déroulait selon deux temps forts: des animations proposées par des partenaires tels que la SMA et CENTAURE sur le risque routier ; HILTI, STIHL et LCP Diamant sur les outils de coupe ; Vision Protect sur les lunettes de protection et TODA Pharma sur les tests salivaires, mais aussi des ateliers thématiques et très pratiques: l’utilisation des outils de coupe adaptés, par Ronan Gloaguen de QSE Eurovia; le marquage piquetage des réseaux enterrés sur chantier, par Antony Ferron, consultant Ouest Formation Conseil TP; les addictions en entreprises, par le Docteur Leloix et Gaëlle Henry de Santé BTP 35 et les solutions et accompagnement de l’OPPBTP, par Sylvie Miquel, Ingénieur prévention TP.

Le lieu retenu pour l’organisation de cette journée n’est pas anodin. Le CFA de Ploërmel est un lieu dédié à la formation et offre donc un environnement propice à ce partage de compétences qui concerne un domaine déterminant pour l’avenir des métiers du bâtiment. “Les accidents de travail sont rares, certes, mais aujourd’hui nous devons prendre en compte tout ce qui concerne les maladies professionnelles, l’usure au travail, notamment en raison du recul de l’âge de départ à la retraite. Il s’agit clairement d’oeuvrer pour accroitre l’attractivité de nos métiers en améliorant constamment les conditions de travail…”, insiste Pascal Reymondie. Comme beaucoup de secteurs d’activité les entreprises du bâtiment ont besoin de main d’oeuvre et ont du mal à recruter. D’où l’impérieuse nécessité de mettre en place des conditions de travail qui soient les plus sécurisantes possibles…

D’où cette nouvelle formule, basée sur l’échange, la mise en contact avec des experts afin d’actualiser les connaissances sur des sujets qui sont le quotidien des entreprises et de leurs salariés et le tout dans une ambiance conviviale. “C’est une question délicate, parce que chaque chantier est un cas particulier. Nous estimons que le rôle de la fédération est justement d’organiser des temps d’échanges comme ce vendredi qui permet à des entreprises qui se sentent souvent seules, de partager leurs préoccupations, leurs attentes leurs expériences..”, souligne Pascal Reymondie.

La fédération du bâtiment rassemble 530 entreprises et 12000 salariés en Bretagne.

 


'Ploërmel. Santé et sécurité au travail: priorités des métiers du bâtiment' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée