Morbihan. Le Département perd la compétence économique

François Goulard, président du conseil départemental
François Goulard, président du conseil départemental

A l’invitation de François Goulard, Président du Conseil départemental, les 22 présidents des communautés de communes et d’agglomération du Morbihan se sont retrouvés pour échanger sur les conséquences de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) promulguée cet été.

Un des premiers effets de cette loi est la perte pour le Département de la compétence économie. “Ce sont ainsi 45 dispositifs départementaux en faveur des entreprises et de l’agriculture qui prendront fin dès le 31 décembre prochain, des dispositifs qui sont aujourd’hui une spécificité du Morbihan. De ce fait, cela va nécessairement amener les intervenants économiques à se retourner en priorité vers les intercommunalités ou vers la Région. « Dans cette période d’incertitude et de difficulté financière dues à la diminution des aides de l’Etat, il est particulièrement utile que toutes les collectivités travaillent étroitement ensemble».
François Goulard, a aussi souhaité rappeler que le département du Morbihan resterait un partenaire fort des communes et des intercommunalités. « Nous conservons trois grandes priorités en matière d’investissement : les collèges, les routes et l’aide à l’équipement des communes»”, souligne-t-il dans un communiqué.
Lors de la session du 24 septembre prochain, un rapport spécifique sur la loi NOTRe sera soumis à l’assemblée départementale car pour le Président du département « l’urgence est que nos interlocuteurs privés comme publics ne soient pas pris au dépourvu face aux conséquences de cette loi ».


'Morbihan. Le Département perd la compétence économique' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée