Ploërmel. Pôle emploi : ils ont testé le parcours du chômeur

La toute nouvelle agence de Pôle Emploi Ploërmel, en activité depuis quelques semaines, a été officiellement inaugurée ce vendredi après-midi. Pour l’occasion, l’agence était fermée aux demandeurs d’emploi et ce sont les partenaires de Pôle emploi, les entreprises, les élus qui sont venus découvrir ce nouvel univers, mais aussi les voisins de l’agence. Les responsables de l’agence ont choisi de constituer des groupes et de leur faire suivre le parcours d’un demandeur d’emploi. Accueil, inscriptions, passage dans les services spécialisés et chargés de mettre en oeuvre divers leviers pour faciliter le retour à l’emploi, ateliers pratiques… Ce “parcours du chômeur” a permis aux visiteurs de découvrir les nouveaux outils -pour l’essentiel numérique- mobilisés par Pôle Emploi pour remplir ses missions.

La numérisation, la dématérialisation, c’est l’objectif prioritaire de Pôle emploi pour les mois à venir. Finis les rendez-vous, les documents à déposer, place à internet. C’est évidemment une tendance forte pour l’ensemble de l’administration française, mais dans le cas de Pôle emploi, on peut aussi comprendre qu’elle génère quelques inquiétudes chez les demandeurs d’emploi. “Ce n’est pas plus risqué que de déposer une enveloppe dans une boite aux lettres…”, objecte un des agents.

Un taux de chômage en baisse

L’agence de Ploërmel compte 36 agents qui se répartissent en plusieurs activités, la direction, le service aux entreprises, le traitement des allocations et les demandeurs d’emploi. Son territoire s’étend sur 53 communes et compte 67 436 habitants. “La nouvelle agence qui s’étend sur 770 m2 constitue une réelle plus-value avec un espace accueil plus agréable, plus de postes informatiques et deux salles qui permettent d’organiser des stages…”, constate Arnaud Capp, le directeur. Mais il a surtout souligné les bons résultats du bassin d’emploi de Ploërmel qui se traduisent dans les chiffres. Le taux de chomage y était de 7,9% au 3è trimestre 2016. En Bretagne, seule l’Ille et Vilaine fait mieux avec 7,7%. Fin décembre 2016, on dénombrait 2540 demandeurs d’emplois de catégorie A (en baisse de 7,8% sur un an) pour un total de 4786 demandeurs (catégories ABC). Ce sont là aussi des tendances performantes par rapport au département ou à la région. En 2016, 3733 personnes ont retrouvé un emploi et le plan de formation mis en oeuvre par le gouvernement a permis de doubler le nombre de personnes en formation par rapport à 2015 (437). “Ces chiffres montrent que nous sommes sur un territoire dynamique…”, souligne le directeur. Mais ça, c’est pour le côté positif de la question. Car il reste les points noirs et notamment la situation des seniors (plus de 50 ans) qui représentent plus du quart (27%) des demandeurs en catégorie A et des femmes qui en constituent la moitié.

2017 sera donc placée sous le signe du numérique avec la mise en place d’ateliers délocalisés dans les maisons de services au public, le développement de collaborations avec des acteurs de l’insertion économique, la poursuite de la formation des demandeurs d’emploi.

Agent Pôle emploi, un choix militant

En ce qui concerne le Morbihan, Pôle emploi veut intégrer des psychologues dans les maisons de service public, développer le travail sur les compétences, accroître le temps passé avec les demandeurs d’emploi pour les accompagner vers le retour à l’emploi et bien sur développer les ateliers numériques. La directrice départementale, Gwen Massin souligne le fait que 71% des usagers de Pôle emploi se déclarent satisfaits un chiffre en hausse de 4% en un an. Une tendance identique de la part des entreprises qui font l’objet d’une attention particulière : pas moins de 40 agents sur le Morbihan sont à leur contact. Le directeur régional Philippe Siebert a souligné le fait que Ploërmel est l’avant-dernière agence à avoir déménagé depuis la fusion, il y a 8 ans. Il a évoqué “des projet d’aménagement intérieur pour améliorer l’accueil et les services. Il a surtout insisté sur le rôle des agents de pôle emploi. Un métier que “l’on choisi”, presque par militantisme, tant il s’agit d’être au contact permanent avec des gens qui sont souvent dans des situations compliquées. “Nous faisons partie d’un écosystème”, estime Philippe Siebert. Il a rappelé que la mise en place du plan de formation par le gouvernement était aussi le signe d’un changement radical du mode de fonctionnement de Pôle emploi qui désormais travaille avec la Région. Et s’il a reconnu que l’avenir était à la dématérialisation et à la digtalisation, il a aussi rappelé que “personne ne remplacera jamais un conseiller ou un cerveau humain”.

MOOC, Sérious game et ateliers pratiques

MOOC, Serious game… voila les termes avec lesquels il va falloir désormais se familiariser. Un MOOC (massive open online course), ce sont des cours en ligne ouverts à tous. Les adeptes du web les connaissent car ils permettre aussi d’apprendre à cuisiner par exemple. Le MOOC de pôle emploi, ce sont des cours destinés à faciliter le retour à l’emploi. Quand aux Serious game, ce sont des jeux de rôle qui par exemple simulent un entretien d’embauche à partir des vrais questions auxquelles le demandeur d’emploi sera confronté face à un DRH. Et puis, pour essayer de faire coller au mieux l’offre et la demande, les agents de Pôle emploi ont créé des ateliers reconstituants très précisément les gestes que les candidats seront amenés à faire dans une entreprise déterminée. Démonstration avec la reconstitution d’un poste de découpe de viande…

Pratique :

Agence Pôle emploi de Ploërmel, rue Georges Brassens. Horaire d’ouverture : du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et sur rendez-vous l’après-midi.

Mail : ape.56050@pole-emploi.fr

www.pole-emploi.org


'Ploërmel. Pôle emploi : ils ont testé le parcours du chômeur' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée