Caro – Monterrein. Eoliennes : le projet du Chêne Tord similaire à celui de Lanouée?

Le tribunal administratif de Rennes a récemment annulé le projet éolien qui prévoyait la construction de 17 éoliennes dans la forêt de Lanouée. La société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF) a, entre autres mené le combat juridique contre ce projet. Anne-Marie Robic, déléguée de la SPPEF pour le Morbihan s’intéresse aussi au projet du Chêne Tord à Caro qui soulève une vive polémique, notamment à Monterrein dans les habitants auraient face à eux les éoliennes. Elle a rédigé un rapport sur ce projet qui en conclusion demande à la commissaire enquêtrice d’émettre un avis défavorable à ce projet.

Anne-Marie Robic, qui sera présente lundi soir à la réunion publique organisée à Monterrein nous a fait parvenir les ordonnances prises par le tribunal administratif de Rennes qui explique pourquoi les juges ont annulé le projet de Lanouée. Dans cette affaire, 6 recours ont été engagées par les opposants : 3 contre les 3 permis de construire, un contre la dérogation préfectorale aux obligations de protection des espèces animales, un contre le défrichement et un contre l’impact sur le milieu naturel.

Or, Anne-Marie Robic souligne les nombreuses similitudes qui existent entre les deux projets et qui fragilise selon elle le dossier du Chêne Tord. C’est le cas par exemple de l’avis défavorable émis par le conseil scientifique régional du patrimoine naturel de Bretagne sur la construction d’éoliennes dans les espaces boisés “quelle que soient leurs tailles” et cela en raison du faible boisement de la Bretagne. Or, “le projet du Chêne Tord s’inscrit sur une surface de 150 ha, que qui n’est pas n’importe quoi”, constate-t-elle. Par ailleurs, l’atlas des paysages du Morbihan préconise de respecter des “coupures sans éoliennes” pour éviter la saturation visuelle dont font partie la forêt de Lanouée et le Chêne Tord. L’impact sur les espèces animales et végétales a également été retenu par les juges administratifs…

Afin que vous puissiez vous forger votre propre opinion sur ce dossier, nous publions ci-dessous l’intégralité des décisions prises par le tribunal administratif pour annuler le projet de Lanouée. Si vous n’êtes pas trop coutumiers de la lecture des documents juridiques, vous pouvez aller directement à la partie commençant par “considérant que…”

Bonne lecture et bonne réflexion!

 

 

 


'Caro – Monterrein. Eoliennes : le projet du Chêne Tord similaire à celui de Lanouée?' a 4 commentaires

  1. 14 juillet 2017 @ 11 h 10 min geotrouvetout

    Comparaison n’est pas raison surtout quand elle biaisée.

    Répondre

  2. 14 juillet 2017 @ 11 h 40 min PRIOU Alain

    J’apporte tout mon soutien à cette lutte contre la PLUS GRANDE ESCROQUERIE du siècle. Les éoliennes ne sont pas si “vertes” qu’on prétend, et ne produise qu’une quantité RIDICULE d’électricité. Pourtant les “Promenteurs” insistent lourdement pour installer leurs engins industriels sans AUCUN scrupule ni respect de l’environnement et des riverains de ces USINES en pleines zones rurales. La SEULE motivation des Industriels et des élus (ignorants ou naïfs ou corrompus) est DE FAIRE DU FRIC !!! Pour vous en convaincre, je vous recommande le livre de 2 journalistes investigateurs Roger Langlets et Jean-Luc Touly intitulé “L’armoire est pleine” dans lequel on y trouve à partir de la page 207 le témoignage d’un lobbyiste repenti.
    En résumé: les éoliennes sont INUTILES et NUISIBLES !!!

    Répondre

    • 14 juillet 2017 @ 15 h 22 min Dura lex sed lex

      C’est vrai les avions renifleurs(une belle escroquerie) devraient être remis au goût du jour on aurait peut être des derricks sur Monterrein! ;quant aux élus “ignorants,naïfs ou corrompus” je laisse à chacun qui les côtoie au quotidien, le soin d’apprécier la modération de vos écrits en attendant que vous ayez le courage de vous présenter devant le suffrage universel et surtout d’en admettre le verdict.
      Les journalistes c’est fait dans la plupart des cas pour vendre leur journal,des livres , des émissions radios ou télé ,pas pour donner une information pesant le pour et le contre ,quant au lobbyiste repenti il a peut être été remercié pour incompétence ….
      Enfin ce projet semble respecter la légalité et si chacun remet en cause cette légalité,il existe de procédures pour cela , vive la loi du plus “Gueulard”, avec mes excuses mais c’est exactement ce que je pense.

      Répondre

  3. 14 juillet 2017 @ 22 h 22 min Anathème

    Des usines en zones rurales !Chacun en espère pour ses enfants;comme nos entreprises agricoles qui s’adaptent tous les jours aux normes , les usines évoluent plus vites que les kmers verts fidèles à une idéologie passéiste et se ne reproduisent que des slogans sans admettre la réalité des évolutions techniques ( encore un mot grossier)
    Vu la qualité de vos arguments les Français ont choisi d’élire un président ,un député dans notre circonscription, conscients de l’environnent et des réalités.R Dumont doit être vert de rage en voyant ses héritier, incapables de gérer un parti
    Votre incapacité au dialogue vous conduit à détruire l’idée de l’écologie comme Duflot er Joly ont su le faire

    Répondre


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée