Ruffiac-Sérent. Changement de gardien : quelles conséquences pour l'emploi?

 

DSC_1783

Le dossier des déchèteries a occupé une partie de la réunion du conseil communautaire de la CCVOL. Outre la fermeture pendant plusieurs mois de celle de Ruffiac pour cause de travaux, la CCVOL a également choisi le prestataire pour le gardiennage et la gestion de la plateforme multi-déchets. La commission d’appels d’offres qui a examiné les candidatures a arrêté son choix sur une société (Tribord) différente de celle actuellement titulaire du marché. Ce qui pose le problème des employés actuellement en place. Que vont-ils devenir? Car il ne semble pas qu’il y ait d’obligations pour le nouveau titulaire du marché de les reprendre…

La question est restée sans réponse. Si ce n’est l’intervention de Joël Leveau, le maire de Saint-Marcel qui a insisté à “bien veiller au respect du volet social et à faire en sorte que les employés actuels puissent continuer leur travail”. Alain Launay, le président de la CCVOL a indiqué que la CCVOL allait “essayer de se rapprocher de la société, pour voir s’il n’est pas possible qu’elle travaille en partenariat avec les ateliers de l’Oust dont dépendent les employés”.

Sur le plan des travaux, ceux de la première partie du site de Sérent sont terminés et les usagers vont pouvoir utiliser cette zone rénovée, tandis que l’autre partie va à son tour être mise en chantier. C’est donc au tour du site de Ruffiac d’être restructuré. Les travaux devraient commencer en mars, et le chantier représente un coût d’environ 464 000 euros. Comme nous l’avons déjà écrit, cette déchèterie est complètement différente de celle de Ruffiac et ne pourra pas être “coupée” en deux. Elle devra être complètement fermée pendant toute la durée du chantier, c’est à dire environ six mois. Cette fermeture qui va intervenir aux beaux jours, c’est à dire en pleine période de repousse du gazon, des tailles de haies risque de poser de sérieux problèmes, aux usagers, mais aussi à l’environnement avec le risque de voir fleurir ici ou là des dépôts sauvages. D’un autre côté, cette décharge a vraiment besoin d’être réorganisée pour être pus pratique.

Le président de la CCVOl avec son équipe en visite sur le chantier de la décheterie de Sérent au mois de juin.
Le président de la CCVOl avec son équipe en visite sur le chantier de la décheterie de Sérent au mois de juin.

'Ruffiac-Sérent. Changement de gardien : quelles conséquences pour l'emploi?' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée