Agriculture. La confédération paysanne dénonce les fermes-usines

 

Photo d'illustration (crédit confédération paysanne)
Photo d’illustration (crédit confédération paysanne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, la Confédération paysanne rend publique la carte de l’industrialisation de l’agriculture. Un sujet qui sera abordé lors de l’assemblée générale du Morbihan, le 31 mars (voir ci-dessous).

“Certes non exhaustive, cette carte met cependant en évidence comment, au-delà du symbole des 1000 vaches, une agriculture destructrice se met en place. La Loi Macron (articles 27 à 30) et les récentes annonces de Manuel Valls démontrent clairement que cette dérive correspond à la volonté du gouvernement. Il y a donc une réelle intention de livrer notre métier aux mains d’industriels plus soucieux de leurs parts de marché que de l’emploi, de l’alimentation ou de l’environnement”, souligne la confédération paysanne dans un communiqué. En ligne de mire de l’organisation, les fermes-usines dont on connait l’exemple emblématique de ” l’usine des 1000 vaches”. A travers cet exemple, la confédération dénonce une politique qui pousse à “l’agrandissement et à la modernisation à outrance” et l’impact de ces exploitations géantes sur l’environnement et l’emploi paysan. Selon la confédération “c’est 1 emploi pour 1 million de litres de lait produits dans les fermes-usines contre 1 emploi pour 250 000 l en production classique”. “Les paysans et les animaux ne sont plus que des facteurs de production, autrement dit des machines : Plus de paysans ou d’animaux dans ces usines agricoles, mais bien des ouvriers spécialisés et des animaux-machines. On les fait manger un maximum, pour récupérer un maximum de produits (ex : lait) ou coproduits (ex : déjections, viande) dans un minimum de temps. Et bientôt leur cadavre sera transformé en agro-carburant de 2e génération”, prévient-elle.

Assemblée générale à Saint-Allouestre

Dans le Morbihan, à l’occasion de son Assemblée Générale, la Conf’56 organise une  soirée débat en présence de Laurent Pinatel, porte parole national sur le thème suivant : “Vers un nouveau modèle agricole breton : des hommes ou des robots ? Quels moyens de lutte syndicale et citoyenne ?”. Cette soirée aura lieu le 31 mars 2015, 20h30 à St Allouestre.

La carte sur le site de la Conf’ : http://www.confederationpaysanne.fr/

 


'Agriculture. La confédération paysanne dénonce les fermes-usines' a 1 commentaire

  1. 14 juin 2015 @ 17 h 11 min Jp viglieti

    Quand on regarde les projets dénoncés on peut se poser la question de la mauvaise foi. Avant de pointer les maraîchers en les comparant aux industries animales faudrait voir à aller les visiter.
    Que d’extrémistes dans ce pays ! Les anti-tout pourvu de ne jamais répondre aux vraies questions et vrais problèmes…

    Répondre


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée