CCVOL. Commerce : un territoire tiraillé entre Ploërmel et Vannes

CCVOL

La communauté de communes du Val d’Oust et de Lanvaux a effectué une grande enquête sur l’activité commerciale de son territoire qui regroupe 55 communes et 67 000 habitants. Sur ce vaste territoire, 177 commerçants et artisans ont été destinataires d’un questionnaire très approfondi et qui a été réalisé d’une façon exemplaire.

Ce sont en effet trois ex-salariés de l’entreprise Doux qui ont été chargés de mener l’enquête. Et ils l’ont fait d’une façon très minutieuse en allant à la rencontre des commerçants mais aussi des consommateurs, sur le terrain.

Le résultat c’est donc un document très intéressant qu’avec l’accord de la CCVOL, nous vous livrons intégralement (voir ci-dessous). Vous pourrez ainsi vous-même en tirer des enseignements très utiles. Sur les 177 commerçants interrogés, 82 ont répondu au questionnaire soit un très bon taux de retour de 46%. Un record a même été établi à Sérent avec 30 réponses sur 32 questionnaires.

Du côté des consommateurs, les enquêtrices “ex-Doux” ont obtenu 313 réponses dont 84,3% proviennent d’habitants du territoire.

Une réunion a donc été organisée, il y a quelques jours à la CCVOL pour “restituer” aux commerçants et artisans le résultat de cette étude. Le président de la CCVOL n’a pas caché sa déception de constater que seuls une trentaine de commerçants ont répondu à cette invitation. “On attendait plus de participation. Le moment ou le jour ont-ils été mal choisis?”, s’interroge Alain Launay qui constate que la CCVOL a toujours eu beaucoup de mal à attirer les professionnels… Ceci étant, que se soit à la CCVOL ou ailleurs, il est semble-t-il bien difficile de mobiliser les commerçants, sans doute accaparés par leurs obligations professionnelles. Ainsi des commerçants présents dans l’assistance faisaient observer qu’ils sont soumis au même problème dans leurs unions du commerce par exemple. “On a peu de participants aux assemblées générales et ce sont souvent les absents qui ensuite formulent les critiques les plus sévères…”, témoigne l’un d’entre eux. Et pourtant, les présents ont reconnu l’intérêt de l’étude qui leur a été présentée, souhaitant d’ailleurs qu’elle soit rendue la plus accessible possible à tous.

D’autant que la réunion était enrichie par des éléments puisés dans une autre étude menée dans le cadre des schémas d’occupation des sols. Celle-ci permet de mesurer les évolutions démographiques, mais surtout de voir quels sont les flux des habitants en terme de travail ou de consommation. Sans entrer dans le détail des chiffres et des statistiques on retiendra que l’évolution démographique est plutôt bonne et surtout dynamique dans les communes telles que Bohal et Saint-Guyomard qui bénéficient de la proximité de la 4 voies.

Où allez-vous. L’attractivité de Ploërmel est particulièrement perceptible aussi bien en terme d’emplois que de consommation. Pourtant, si 21 % des habitants vont vers Ploërmel, ils sont aussi 40 % à se rendre à Vannes. Environ 53 % des actifs travaillent sur le territoire mais 23% travaillent à Ploërmel, 16% à Vannes…

Où sont les commerces? La plupart des commerces sont implantés sur Malestroit et Saint-Marcel mais aussi Sérent. Il y en a quelques uns à Pleucadeuc, Le Roc Saint-André, La Chapelle-Caro et Ruffiac… Sorti de ces communes, c’est un peu le désert.

Qu’achetez-vous. Essentiellement (47%), les habitants font sur le territoire leurs achats courants (le pain par exemple…). Ils sont 29 % a y effectuer des investissements (voitures, électroménager…), 11 % des achats ludiques et 13% des achats désirs. La différence profite à Ploërmel ou à Vannes…

Bref, on vous laisse décortiquer ces chiffres dans l’étude ci-dessous. Mais on retiendra la conclusion faites par Joël Leveau, le maire de Saint-Marcel “on constate une très forte évasion vers Ploërmel. On a beaucoup mieux à faire ici…”, estime-t-il.

Les commerçants présents se sont déclarés intéressés pour participer à une réunion thématique proposée par la CCI sur le thème de “la mise en place des réseaux”, qu’ils souhaitent voir étendue à la communication, un domaine qu’ils ont semble-t-il du mal à appréhender.

 Les résultats de l’enquête réalisée par la CCVOL auprès des commerçants :

 

DSC_2364 DSC_2358

'CCVOL. Commerce : un territoire tiraillé entre Ploërmel et Vannes' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée