Malestroit. Pour ses 30 ans, la Maison Guihard bouscule le marché du samedi

Surprise ce samedi matin pour ceux qui se rendaient dans le centre de Malestroit. Curieusement, les panneaux d’interdiction de circuler et de stationner mis en place habituellement pour le marché du jeudi matin étaient en place… Inhabituel pour un samedi matin. Et pour cause, il y avait du changement et de l’animation ce samedi matin dans le centre de Malestroit. Les commerçants de ce petit marché s’étaient déplacés de quelques dizaines de mètres abandonnant l’entrée de la place du Bouffay pour se regrouper autour de la maison Guihard.

“Il y a trente ans que nous sommes installés à Malestroit et je me suis dit qu’il fallait “marque le coup””, explique Jean-François Guihard. la date exacte des 30 ans d’implantation, c’était le 2 avril dernier. A l’époque, c’est rue Sainte-Anne que la maison Guihard s’implante puis, quelques années plus tard Place Queinnec qu’elle ne quittera plus.

Pour fêter ses 30 ans, Jean-François Guihard a demandé à la mairie de déplacer le petit marché du samedi afin de créer une animation et de montrer que Malestroit est une ville où il fait bon vivre. Une délocalisation plutôt réussie accompagnée d’animations, de jeux qui ne sera peut-être pas sans lendemain. En effet, Jean-François Guihard ne cachait pas lui-même que la réussite de cette initiative l’incitait à penser qu’elle mériterait d’être renouvelée.

There are no photos with those IDs or post 44617 does not have any attached images!

'Malestroit. Pour ses 30 ans, la Maison Guihard bouscule le marché du samedi' a 1 commentaire

  1. 10 juin 2017 @ 22 h 43 min bioman

    Bonne initiative…
    mais les paysans et paysannes du territoire aimeraient bien que Guihard oublie un peu son “pas de porte” et ne se serve pas de ses mandats pour bloquer des projets de type abattoir de proximité “exemplaire” qui nous manques cruellement dans le morbihan. Il demande des aides pour être aux normes afin de répondre à la restauration collective et autres marchés et oublie de la jouer collectif pour un projet d’atelier de découpe coopératif bien aux normes sur son territoire… les actes rien que les actes !
    un paysan du territoire un peu découragé mais encore optimiste. Guihard “president des bouchers de France” SVP, bouscule nous…

    Répondre


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée