Pluherlin. Les trois voeux de la "Com com" pour le développement économique

P1300795 P1300798

“Notre population croît, de l’ordre de 2% par an, et toutes les projections démographiques laissent penser que ce taux devrait se confirmer pour les années qui viennent. A ce rythme là, on devrait être 27 000 en 2025 et 30 000 en 2030, … soit 3 PLUHERLIN de plus à caser sur le territoire d’ici 10 ans, … et 2 PLUHERLIN de plus encore dans les cinq ans à suivre !”, voila l’équation posée par la communauté de communes de Questembert au moment des voeux aux acteurs économiques du territoire. Et ce sont  1867 établissements employant au moins un salarié qui sont implantés là.

Les actions que mène la communauté de commune au profit de l’activité économique sont multiples : acquérir des réserves foncières,  aménager des Parcs d’Activités Economiques selon des normes qualitatives et environnementales « Bretagne QUALIPARC », proposer à la vente ,à prix concurrentiel, des terrains viabilisés, prêts à construire,  entretenir les voieries et les réseaux, gérer la signalétique et faire tout ce qui est utile pour attirer, accueillir, conseiller et accompagner les créateurs d’entreprises sur notre territoire. Mais aider les entreprises, ce n’est pas seulement travailler sur le foncier. “Il faut aussi se faire connaître, prospecter, identifier les spécificités de notre territoire et les talents de sa population,notamment les spécialisations professionnelles enseignées dans les écoles et lycée…, Tout ce qui fait le terreau de l’innovation”. En matière de développement éonomique, la notion de territoire s’estompe “et c’est plutôt la notion de bassin d’emploi et bassin de vie qui prime. Lorsqu’on habite à BERRIC et que l’on travaille à THEIX, on ne convoite pas particulièrement un emploi à SAINT GRAVE, simplement pour le plaisir de rester sur le territoire de la communauté de communes !”.

C’est la raison pour laquelle, la “COM COM” (pour communauté de communes) de QUESTEMBERT a décidé en 2015 de se rapprocher de V.I.P.E Vannes. C’est l’agence de développement et Technopole qui œuvre pour accompagner les entreprises en création et développer l’innovation sur la région de Vannes.

On le sait, l’avenir en terme économique passe, ici comme ailleurs par le numérique et la Com Com de Questembert a décidé de “mettre le turbo” dans ce domaine. Dans le cadre du projet BRETAGNE TRÈS HAUT DÉBIT, elle anticipera le déploiement de la fibre optique sur son territoire en proposant les schémas de raccordement optimisés, pour ses écoles et ses entreprises .

Avec le «  Très Haut Débit », la com com est donc bien engagée dans la fameuse révolution numérique, avec l’arrivée prochaine à Questembert de la FTTH  (Fiber – To – The – Home).

La politique économique de la com com devrait s’articuler autour de trois “voeu”x pour les prochains mois:
“Le 1er voeu est que le Club des Entrepreneurs, qui regroupe les entreprises artisanales, industrielles, commerciales et libérales sur le territoire du Pays de Questembert, soit réactivé et retrouve un dynamisme que les années passées avaient quelque peu …émoussé… La COM COM entend s’y impliquer.”

2°) Le 2eme voeu “est que 2015 soit pour vos entreprises une année de progrès “, dans un contexte qui reste difficile. “Le 20 janvier dernier, le président de la république exprimait le vœu, devant les représentants patronaux et syndicaux, que notre cohésion sociale soit grandie par la conclusion d’un accord sur la modernisation du dialogue social. Patatras, deux jours plus tard le dialogue était rompu et la modernisation envisagée a fait le flop que l’on sait !

La simplification du droit du travail et la simplification des instances du dialogue social dans les entreprises n’ont pas l’air d’être en vue… La mise en application du compte pénibilité est une usine à Gaz, les dispositions de la loi MACRON ne font pas l’unanimité, le chômage continue de grimper. Mais, d’un autre côté, la baisse de l’€, la baisse du prix du pétrole, la baisse du coût du travail attendue via le CICE, tout cela ajouté aux mesures qu’est entrain de prendre la BCE et qui permettra un meilleur accès au crédit, voilà un ensemble d’ingrédients qui laisse augurer des conditions favorables aux entreprises pour restaurer leurs marges, investir, embaucher…”.

Enfin, le 3eme voeu est que, “au delà de 2015, notre territoire ne soit pas à la traîne et que vous puissiez vivre et anticiper la révolution numérique pour rester à l’avant-garde dans vos métiers. L’entraide dans ce domaine, la veille technologique partagée, pourrait être un point clé au Club des Entrepreneurs”

 

 

 


'Pluherlin. Les trois voeux de la "Com com" pour le développement économique' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée