Morbihan. Ces femmes développent nos entreprises

ce dimanche 8 mars est la journée internationale des Droits de la femme. L’occasion de mettre un coup de projecteur sur ces femmes -nombreuses- qui dirigent les plus célèbres entreprises bretonnes et les développent.

 

Bénédicte Jézequel et Claudine Josso. La première est présidente de Silvadec, leader européen du bois

Au centre de gauche à droite Claudine Josso, pdg de Josso, Carole Delga, secrétaire d'Etat et Bénédicte Jézequel, directrice générale de Silvadec
Au centre de gauche à droite Claudine Josso, pdg de Josso, Carole Delga, secrétaire d’Etat et Bénédicte Jézequel, directrice générale de Silvadec

composite, la seconde est présidente de Josso la scierie du Roc-Saint-André. Toutes deux ont crée C2J une joint-venture qui permet aux deux entreprises d’optimiser leurs productions dans un respect maximal des enjeux écologiques et économiques. Toutes les machines qui équipent C2J sont de fabrication française. « C2J est le fruit d’un rencontre humaine, d’un rapprochement entre deux sociétés partageant les mêmes valeurs » confie Mme Josso. Ce sont les points forts et communs de ces deux entreprises tels que leur taille similaire, leur vision du management, leur investissement local avec du personnel fidèle, qui ont permis le succès de cette aventure, résultat d’un partenariat équilibré. « Chaque société a su dépasser son intérêt personnel dans l’intérêt de la troisième», se réjouit Mme Jézéquel. La nouvelle entité, C2J a été inaugurée en novembre, au Roc-Saint-André par  Carole Delga, secrétaire d’Etat du commerce et de l’économie sociale et solidaire.

 

Frédérique de Saint Ouen. Elle dirige depuis 2000 l’entreprise familiale Overstim.s installée à Vannes. Cette fréderique de saint ouenentreprise créée en 1982 par son père, daniel de Saint Ouen, la marque s’est d’abord fait connaître grâce à son Gatosport, le premier gâteau énergétique spécialement conçu pour les sportifs qui apportait la solution au casse-tête du repas matinal avant l’effort. Plus de 30 ans après, la marque propose plus de 300 références qui font le bonheur des sportifs amateurs ou professionnels. Après quelques stages au sein de la société, Frédérique de Saint Ouen intègre l’entreprise à temps plein en 1997 au poste de responsable marketing, communication et partenariats. En 2000 elle est nommée à la direction et poursuit le développement de l’entreprise.

 

 

 

 

 

 

Caroline Hilliet Le Branchu dirige la conserverie la belle-iloise. L’entreprise implantée à Quiberon est Caroline Hillietspécialisée dans la fabrication de conserves de poissons. On peut même parler de “conserve gastronomique”. Elle a été créée en 1932 par le grand-père de Caroline, Georges Hilliet. Caroline Hilliet Le Branchu intègre l’entreprise en 2006 aux côtés de son père qui la dirige alors. Ils se fixent pour objectif que Caroline prenne la direction de l’entreprise cinq plus tard. Et en 2011, l’objectif est atteint. Caroline Hilliet Le Branchu prend la tête de la belle-iloise avec une stratégie : poursuivre la stratégie de l’entreprise et pérenniser ses valeurs en misant sur une histoire familiale et le savoir-faire de la conserverie. Entre 2011 et 2014, 14 nouveaux magasins ont été ouverts.

 

 

 

 

Anne-Marie Petit dirige La Trinitaine, une des plus célèbres marque de biscuits et gâteaux bretons, qui fête en trinitaine trinitaine2015 ses 60 ans. La biscuiterie a été créée en 1955 par Lucien Petit sur le port de la Trinité-sur-Mer après le succès d’une recette inventée par hasard. C’était la cigarette, un fin biscuit roulé. Bernard Petit a construit une usine à Saint-Philibert, près de la pâtisserie traditionnelle, siège social de l’entreprise et unique site de production. Anne-Marie a travaillé depuis son enfance à la biscuiterie, pendant les vacances , les week-ends. Elle a officiellement intégré l’entreprise en 1990 au service comptabilité. Travail à la chaîne, vente en magasin, gestion de magasin, gestion administrative, gestion du personnel… Anne-Marie exerce toutes les fonctions dans l’entreprise avant d’être nommée à la présidence du directoire en janvier 2012. Elle travaille en famille avec sa soeur Gaëlle, en charge du réseau de boutiques et une équipe de collaborateurs, tous impliqués dans le déploiement de l’entreprise. Elle a en effet mis en place un management de proximité et collaboratif. Sa stratégie consiste à pérenniser l’entreprise en consolidant le socle qui en a fait le succès et en la déployant au plan national et international.


'Morbihan. Ces femmes développent nos entreprises' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée