Malestroit. Le garage Métayer change de mains

C’est incontestablement un des fleurons du commerce malestroyen qui tourne une page de son histoire. Après 30 ans passés à développer son garage de vente de véhicules d’occasion, Yves Métayer a décide de prendre sa retraite. Au fil des ans, “Métayer automobiles” s’est forgé une solide réputation dans le métier et il draine une clientèle venue de tout l’ouest de la France. La recette du succès? “C’est pas compliqué. Il faut de la qualité et des prix attractifs…”, résume Yves Métayer. Très attaché à son entreprise il a soigneusement préparé son passage de témoin. “Bien sur, je pars à la retraite mais je souhaite que l’entreprise poursuive son développement…”, souligne-t-il. La relève sera assurée par Alexandre Berthelot, un jeune homme de 21 ans qui dès le 1er juin prendra les commandes du site de Malestroit. Celui-ci est un pur produit de l’automobile, milieu dans lequel il a été “bercé”. Son père tient en effet le garage Peugeot de Josselin et Alexandre s’est formé au métier de la vente à ses côtés. “Je connais son père et je suis très heureux de cette reprise parce qu’il a très bien développé son garage à Josselin. Je suis rassuré par leur professionnalisme…”, commente Yves Métayer.

Métayer Automobiles devient donc une antenne du garage de Josselin qui sera gérée par Alexandre Berthelot. Ce dernier a une stratégie : poursuivre le développement du site de Malestroit en suivant les traces de son prédécesseur et ses deux mots clés, des prix et de la qualité. Le service après-vente sera assuré aussi bien à Malestroit qu’à Josselin.

Dès le 1er juin, Alexandre sera seul aux commandes, tandis qu’Yves Métayer pourra tranquillement s’adonner au bricolage ou donner un petit coup de main à son épouse également commerçante à Malestroit…

Métayer automobiles :

Tel. 02.97.75.24.71.

http://www.metayer-auto.com

Alexandre Berthelot (à gauche) et Yves Métayer
Alexandre Berthelot (à gauche) et Yves Métayer

'Malestroit. Le garage Métayer change de mains' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée