Agriculture. "Cotation-bovin.fr" un site pour mieux vendre ses bêtes

Rodolphe Pérusse devant les élèves du Lycée la Touche
Rodolphe Pérusse devant les élèves du Lycée la Touche

Comment est-ce qu’un éleveur peut savoir si la bête qu’il vend lui est payé au bon prix? C’est une question à laquelle il n’est pas simple de répondre… surtout pour l’éleveur. Celui-ci est souvent confronté à un acheteur qui vient à la ferme lui faire une proposition d’achat, dont il est bien incapable de dire si elle se situe dans les normes du marché…

Apporter une aide pratique et efficace aux éleveurs pour leur permettre de mieux vendre leurs bovins, c’est l’objectif de l’entreprise qu’est en train de créer Rodolphe Pérusse dans le cadre de la nurserie numérique de Malestroit. Ce jeune homme est un bon connaisseur du monde agricole et des mécanismes -pas toujours transparents- qui régissent les échanges commerciaux dans ce milieu. Comme c’est souvent le cas, l’exploitant est un passionné de son métier qui consiste à élever des animaux pour ensuite les vendre sur le marché de la viande. Son univers, c’est son exploitation agricole et il n’a souvent ni le temps, ni l’envie de se pencher en détails sur les règles qui régissent tout ce petit monde. Du coup, c’est la confiance ou plutôt l’absence de moyens de vérifications objectifs, indépendants, qui font les cours…

Or, Rodolphe Pérusse sait bien que les prix d’achat sont souvent très différents, d’une exploitation à l’autre, d’une région à une autre. “Il n’y a pas de raison que la même bête ne soit pas payée le même prix partout. Et la différence n’est pas négligeable. Il n’est pas rare de voir des variations de prix de 3 – 400 euros pour deux animaux exactement similaires”, constate Rodolphe Pérusse. Il a donc imaginé et créé un outil de comparaison qui est en même temps une aide à la négociation pour le vendeur. Il s’agit d’un site internet -“cotation-bovin.fr“- qui est d’abord une formidable base de données, alimentée grâce aux éleveurs-internautes. Chaque fois qu’un éleveur vend une bête, il est invité à mentionner les références de son animal et le prix de vente. A l’autre bout de la chaîne, l’éleveur qui est sur le point de vendre un bovin peut vérifier si le prix qu’on lui en propose est conforme à celui du marché. Evidemment, sans entrer dans des détails trop techniques, l’organisation du site permet la comparaison entre des animaux strictement identiques en terme de catégories, de poids, etc…

“Mon objectif est de rendre le marché plus équitable et pour cela d’enlever le “trop de pouvoir” dont disposent les acheteurs…”, explique Rodolphe Pérussse. La formule semble plaire puisque déjà un millier de visiteurs sont inscrits sur son site qui rassemble déjà plus de 700 comparaisons de prix. Le jeune entrepreneur multiplie les rencontres sur le terrain, dans les exploitations, pour expliquer sa démarche. Il y a quelques jours, il a même donné une conférence devant un groupe d’élèves du Lycée La Touche de Ploërmel qui assure des formations de haut niveau dans les métiers de l’agriculture. Un public jeune, destiné à occuper des postes à responsabilités dans le monde agricole, très sensible à la culture internet qui a manifesté beaucoup d’intérêt au discours de Rodolphe Pérusse.

Pratique :

Contact : Cotation-bovin.fr

TEL: 06.40.24.04.14


'Agriculture. "Cotation-bovin.fr" un site pour mieux vendre ses bêtes' a 2 commentaires

  1. 24 février 2016 @ 19 h 26 min hemery

    bon courage à vous avec eux !
    Les éleveurs se disent dans la misère et solidaire entre eux seulement le jour des manifs pour aller pleurer en cœur contre le système qui les éttouffent…..
    mais question d’organisation individuelle sur les innovations comme votre site alors là aucune remise en question ” c’est toujours la faute des autres …..internet est un nouveau monde et Rappelez vous 85 % commençaient à se servir du service MINITEL quand celui-ci disparaissait …. Croyez vous qu’ils sont capable de changer de comportement pour devenir des vrais chefs d’entreprises ….il y aura encore beaucoup d’eau a passer sous les ponts
    avant d’agir ensemble sur votre support pourtant tellement intelligent mais de surcroit sera en contradiction des pôles d’achats, en priorité dans leur propre camp c’est à dire les coops…..

    Répondre


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée