Malestroit. Musée, piscine : voici le calendrier des gros dossiers de la CCVOL

Le bureau de la CCVOL. Alain Marchal est absent, retenu par des obligations personnelles
Le bureau de la CCVOL. Alain Marchal est absent, retenu par des obligations personnelles

Le conseil communautaire de le CCVOl se réunira deux fois en juillet. une première fois, ce jeudi 2 juillet à Ruffiac et la seconde le jeudi 23 juillet. L’importance des sujets à traiter à inciter à dédoubler l’ordre du jour. C’est ce qu’a expliqué ce mardi soir Alain Launay, le président de la CCVOL à l’occasion d’une conférence de presse destinée à faire “un point d’étape”, un an environ après la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante de la CCVOL.

Nous allons nous s’attarder sur les deux gros dossiers de l’année, le transfert de compétence du musée de la Résistance et la piscine intercommunale. Cette conférence de presse a été l’occasion non seulement de faire le point mais de préciser le calendrier de ces deux dossiers “chauds”.

Le musée de la Résistance

Au 1er janvier 2015, les communes de la CCVOL ont, à l’unanimité accepté le transfert de compétence du musée à la CCVOL. “Nous travaillons sur un projet de rénovation complète de ce musée. Nous allons désigner un cabinet qui va définir le programme. Ca avance bien. Les travaux de rénovation sont importants, mais ce qui compte surtout, c’est ce que les visiteurs pourront y voir…”, souligne Alain Launay évoquant un travail de fond sur la “scénarisation” du musée. L’étude de programmation devrait durer 5 mois et s’achèverait donc en novembre. Ensuite viendra la conception du projet qui pourrait se prolonger jusqu’en septembre-octobre 2016 et enfin le début des travaux qui devrait intervenir entre fin 2016 et début 2017.

Sur le plan financier le projet porte toujours sur un montant global de 2,5 millions d’euros dont 1 millon financé par l’Etat, 500 000 euros par le conseil départemental du Morbihan, 500 000 euros par la Région. Sur ce dernier point, rien n’est acté, mais Alain Launay affirme avoir eu un accord de principe du président de la Région, même si aucun montant n’a été évoqué. Resterait donc 500 000 euros à la charge de la CCVOL.

Concernant le musée, reste l’épineux sujet de la convocation d’une nouvelle CLECT, sur le transfert de charge, sujet qui déchire la CCVOL, Malestroit et par ricochet Saint-Marcel. “Ce n’est pas le sujet ce soir”, précise Alain Launay. Selon lui, cette nouvelle CLECT pourrait se réunir “d’ici début octobre” et “en bonne intelligence. On ne veut pas polémiquer”, affirme-t-il. Il espère pouvoir déboucher sur un accord avec les communes de l’ex SIVU (ndlr : Saint-Marcel et Malestroit) pour le choix d’un expert qui apporterait “sa caution technique” aux discussions. “Sur un sujet comme celui-là, c’est normal qu’il y ait des négociations…”, conclut-il.

La piscine

La piscine verra bien le jour. Les marchés seront attribués lors de la réunion du 23 juillet et le délégataire chargé de la gestion des piscines sera choisi d’ici la fin de l’année “des négociations sont en cours…”, a précise Alain Launay. Les travaux devraient commencer à l’automne pour une duré de 16 à 18 mois maximum et une ouverture début 2017. La piscine comportera un bassin de 25 mètres avec 5 lignes d’eau. La pente qui sera transversale “favorisera la multiactivité”, souligne Alain Launay. Deux lignes disposeront de plongeoirs. La structure devrait permettre au utilisateurs de passer trois diplômes. Une pataugeoire complétera l’ensemble. Selon le résultat des appels d’offre, des options seront ou pas retenues, tel que le bassin (inox?). Alain Launay a insisté pour dire que la piscine intercommunael était, comme le musée, un équipement “structurant” pour le territoire et qu’elle était “parfaitement à sa place au coeur de Malestroit à proximité immédiate de plusieurs établissements scolaires”. Mais aussi, a souligné Gaëlle Berthevas, cet équipement est important pour les autres écoles des communes environnantes qui souffrent de la saturation des établissements existants, notamment la piscine de Ploërmel. “Au lieu de passer 40 minutes dans l’eau, on en est aujourd’hui à 25 minutes”, a-t-elle indiqué.

Les trois axes de l’étude stratégique

La CCVOL a lancé, au cours de l’année écoulée, une étude stratégique pour essayer d’avoir une vision globale du territoire et définir des axes de travail sur le moyen et le long terme. Cette étude porte sur trois points :

-Le schéma de mutualisation qui sera présenté lors de la séance du 23 juillet. Il vise à optimiser les moyens humains de la CCVOL. C’est à dire faire en sorte que les compétences des fonctionnaires qu’ils soient communaux ou intercommunaux puissent être par exemple partagées entre les collectivités.

-Le pacte financier et fiscal dont l’objectif final est de parvenir à harmoniser la fiscalité des communes et notamment de parvenir à harmoniser les taux de chaque commune. “Mais ça se fera très progressivement. Il ne s’agit pas de prendre les décisions à la place des communes, mais bien d’arriver à travailler tous ensemble autour d’un objectif commun, en fait de partager une vision du territoire…”, précise Noël Colineaux, vice-président en charge des finances. Ceci dit les premiers enseignements de ce pacte fiscal pourraient être intégrés dès les budgets 2016.

-La réforme territoriale. “Il y a encore beaucoup d’inconnus, puisque la loi NOTRe est toujours en discussion et que beaucoup d’éléments restent en suspens…”, indique Alain Launay. L’un des éléments sensibles qui n’est toujours pas tranché est le seuil de population qui déclencherait l’obligation pour une communauté de communes de fusionner avec une autre. Un des seuils évoqués est celui des 20 000 habitants. Or la CCVOL compte entre 19 et 20 000 habitants… “Ce qui compte pour l’instant c’est de se donner les moyens de négocier avec d’éventuels partenaires et on a désormais une bonne caisse à outils pour ça…”, estime Alain Launay


'Malestroit. Musée, piscine : voici le calendrier des gros dossiers de la CCVOL' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée